Vous voulez découvrir le nouvel appareil photo hybride de chez Sony ? Présenté pendant l’été 2019, personne n’attendait ce nouveau modèle. Doté d’un capteur record de 61 mégapixels, le Sony Alpha 7R IV va-t-il tenir ses promesses ? Avec ce test du Sony A7R IV, je vous fais découvrir tout ce qu’il faut savoir avant de l’acheter : nouveautés, piqué, autofocus, défauts… Vous saurez tout ! 

Test vidéo

 

 

La prise en main du Sony A7R IV 

Une nouvelle ergonomie plus agréable 

La première chose que vous allez remarquer avec ce nouveau boîtier, c’est son confort ! Souvent, on reproche à Sony de penser en priorité à la technologie et de laisser de côté l’ergonomie. Mais ici, Sony a corrigé les défauts que je pouvais leur reprocher, et tout a été revu : 

  • Le grip est plus profond et agréable ; 
  • Les molettes sont inclinées, confortables, et elles tombent bien sous le doigt ; 
  • Le nouveau joystick est repérable juste au toucher, ce qui est très pratique quand vous regardez dans le viseur. 

 

Nouvelle ergonomie sur le Sony A7R IV

Des menus personnalisables 

Au niveau des menus, quelques améliorations ont été apportées. Par exemple, le collimateur apparaît maintenant en rouge, et c’est beaucoup plus pratique : fini le collimateur gris qui ne se voyait pas à l’écran ! 

Modification collimateur sur le Sony Alpha 7R IV

Sinon, l’intérieur des menus n’a pas beaucoup changé. On a toujours l’impression que les éléments sont rangés de manière aléatoire et complexe. Par contre, vous pouvez maintenant personnaliser le menu en séparant la fonction photo et vidéo. 

Une tropicalisation améliorée et des finitions de qualité 

Avec ce Sony A7R IV, oubliez les anciens reproches qu’on pouvait faire à Sony à propos d’une tropicalisation hasardeuse. Tout a été amélioré et remplacé par des matériaux beaucoup plus solides et résistants. Par exemple, le port SD est à loquet et vient compresser des joints : il n’y a pas mieux pour empêcher l’eau de passer ! Au niveau de la batterie, c’est la même chose. Grâce à ces joints intégrés, la tropicalisation sera bien meilleure. 

De plus, la connectique a été corrigée : les emplacements des cartes SD 1 et SD 2 ne sont plus inversés et les 2 ports sont rapides. 

Un viseur électronique nouvelle génération pour le Sony A7R IV 

Ce viseur est certainement l’un des meilleurs que j’ai utilisés. Vous allez remarquer tout de suite la différence : il est très clair, contrasté et détaillé, difficile de demander mieux ! Il se rapproche d’ailleurs de plus en plus d’un viseur optique. 

Le seul bémol, c’est que Sony n’a pas modernisé l’écran arrière. C’est exactement le même que sur l’ancien Sony A7R III. Malgré tout, il est plutôt bon et la luminosité est correcte. Il manque par contre de réactivité au niveau du tactile.

Une qualité d’image exceptionnelle grâce au capteur de 61 Mpx 

L’un des plus grands atouts de cet appareil photo, c’est bien son nouveau capteur rétroéclairé de 61 mégapixels. C’est d’ailleurs un record sur un capteur plein format ! 

En plus, il vous suffit d’une touche pour profiter du mode APS-C à 26 Mpx, comme sur les boîtiers APS-C d’aujourd’hui. Vous pouvez donc passer rapidement de 61 Mpx à 26 Mpx et c’est très pratique pour varier les cadrages et être créatif. Ici, vous avez donc les deux dans un seul boîtier : le meilleur des APS-C et le meilleur des full-frame ! 

Avec une définition de 61 Mpx, c’est la garantie d’avoir des détails à foison sur vos photos ! Voici quelques photos pour mieux vous rendre compte de cette haute résolution.

Qualité avec 61 mpx sur le Sony A7R IV

Même en zoomant à 100 %, on peut admirer de nombreux détails. 

Qualité du piqué sur le Sony Alpha 7R IV 

La qualité de l’image est impressionnante : on peut compter les cheveux, les cils et bien voir le détail à l’intérieur des yeux. Ce capteur offre tellement de richesse et de détails, qu’il va être impitoyable pour les modèles !  

Quels sont les compromis pour avoir un capteur de 61 Mpx ? 

Un capteur aussi puissant pose beaucoup de questions, notamment au niveau de la dynamique et des ISO. Faut-il faire des concessions pour avoir une telle résolution ? La dynamique est-elle préservée ? 

Analyse de la dynamique 

Pendant mon test du Sony A7R IV, j’ai voulu comparer sa dynamique avec celle du Sony A7R III et du Sony A7 III (Sony Alpha 7 III). 

Après avoir analysé 5 scènes différentes avec des zones d’ombre et des zones claires, j’ai remarqué que :

  • La dynamique du Sony A7R IV est légèrement supérieure à celle du A7R III ; 
  • Mais elle est inférieure au Sony Alpha 7 III. 

Malgré tout, on reste sur les meilleures dynamiques du marché. Même si j’ai pu observer un léger retrait par rapport au A7 III, c’est tout à fait normal avec 61 Mpx.
Pour moi, c’est déjà une belle réussite : Sony a réussi à ne pas perdre en dynamique, même avec une résolution de 61 Mpx. 

Test de la sensibilité ISO 

Au niveau des ISO, Sony n’a pas réussi à faire de miracle. Par contre, grâce à un nombre aussi élevé de mégapixels, les photos n’ont pas trop de bruit. Par exemple, si vous regardez cette photo à ISO 12 800, il y a plus de bruit que sur un Fujifilm X-T3. 

Test des ISO

Pour le comparer avec le Sony A7R III, on peut voir qu’il y a autant de bruit à ISO 6400 qu’à ISO 12 800 sur l’ancien modèle de Sony. 

Comparaison ISO avec Sony A7RIII

Gardez à l’esprit que tout est relatif : ici, je vous montre les photos à 100 %. Ce qui est important, c’est d’évaluer la photo quand vous la regardez en plein écran ou en grand tirage. Si vous transformez les 61 Mpx en 26 Mpx visibles, le résultat sera quand même plus propre qu’avec un équivalent APS-C. 

Test du Sony A7R IV pour la vidéo

Même s’il n’est pas fait pour la vidéo, cet appareil photo hybride est tout à fait capable d’en faire. Il a d’ailleurs les mêmes caractéristiques que le A7R III : 4K, 30 FPS, 4:2:0 8 bits. 

De plus, quelques améliorations ont été ajoutées : 

  • La vidéo n’est plus limitée à 30 minutes, même en 4K ; 
  • Nouvelle fonction avec la mise au point sur les yeux pendant la vidéo ; 
  • La fonction « tap to track » pour faire la mise au point sur le sujet en le suivant, grâce à l’écran tactile. 

Bien choisir ses optiques 

Un capteur de 61 mégapixels est particulièrement exigeant avec les optiques ! Pour bien profiter des 61 Mpx, tous les objectifs ne sont pas adaptés. 

Dans tous les cas, il vous faudra une vitesse d’obturation beaucoup plus rapide qu’avec 26 Mpx. Sinon, le moindre petit flou de mouvement va se voir. 

Après avoir testé plusieurs objectifs sur le Sony A7 RIV, voici ceux qui absorbent sans brocher les 61 Mpx :

  • Le Sony FE 70-200 mm F2.8 GM ; 
  • Le Sony FE 135 mm F1.8 GM ;
  • Le Sony FE 24mm f/1,4 GM ;
  • Le Sony FE 16-35mm F2.8 GM. 

Test des 61 mégapixels du Sony A7R IV

Voici le résultat avec le FE 70-200 mm. Le piqué est exceptionnel alors que la girafe était très éloignée. 

Objectifs à utiliser avec le Sony A7R IV

Le résultat est impressionnant avec le FE 135 mm. Même en zoomant à 200 %, c’est encore net. 

Test du Sony A7R IV avec objectifs GM

Le piqué est vraiment excellent avec le Sony FE 100-400 mm f/4,5-5,6 GM. 

Par contre, j’ai été déçu par le FE 200-600mm f/5,6-6,3 G. J’ai eu l’impression d’avoir des images moins impressionnantes et de ne pas réussir à explorer les 61 Mpx. Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le résultat est correct, mais légèrement flou. 

Objectif 200-600 G sur le Sony A7R IV 

Test du Sony A7R4 : ses points forts 

Un autofocus rapide et efficace

Grâce à une nette évolution par rapport à son prédécesseur, l’autofocus du Sony A7R IV est beaucoup plus rapide et hésite moins. D’ailleurs, il dispose du « Real Time Tracking », la meilleure technologie disponible chez Sony.
Cette fonction permet de détecter le sujet et de continuer à le suivre, même pendant son mouvement. Extrêmement fluide et fiable, ce tracking vous aide à ne pas perdre votre cible. 

Test de l'autofocus

Le seul défaut, c’est qu’il n’est pas aussi efficace que sur le Sony Alpha 9. Il a parfois tendance à être gêné et à perdre sa cible. 

Malgré tout, l’autofocus est excellent. Il est d’ailleurs en net progrès par rapport au Sony A7R III, que ce soit au niveau de la gestion en basse luminosité ou de la mise au point en mouvement. 

Nouvelle fonction de détection automatique des yeux 

Le Sony A7R IV dispose maintenant d’une détection des visages humains. Elle vous permet de sélectionner l’œil gauche ou l’œil droit, même sur les animaux. Par contre, cela fonctionne principalement pour les chats et les chiens. 

Détection des yeux sur les Sony A7R IV

Une autonomie excellente 

Pour vous donner une idée, j’ai réussi à shooter de 8 h à 18 h presque en continu, et j’ai terminé la journée avec une batterie à 38 %. Pourtant, j’ai fait de la vidéo 4K et plus de 1300 photos. Pendant le test vidéo, qui a duré 1 h 18 en 4K, sans interruption, la batterie est passée de 100 % à 50 %. 

Pour moi, il n’y a vraiment pas mieux ! L’autonomie n’est plus du tout un problème chez Sony, et toutes les autres marques ne peuvent pas en dire autant. 

Un buffer satisfaisant pour le mode rafale

Le buffer est préservé et il vous permet de faire des rafales d’environ 7 secondes, voire jusqu’à 40 secondes en mode APS-C.
La rafale de 10 images/s est absolument tenue et reste très confortable. Pour un 61 mégapixels, c’est d’ailleurs un exploit ! 

sony A7r4

sony A7r4

Une belle amélioration des couleurs 

Avec le A7R II et le A7R III, Sony avait déjà bien amélioré les couleurs. Mais le Sony A7R IV va encore plus loin, avec une modification sur la restitution des couleurs. Elles sont de plus en plus qualitatives et le résultat est au rendez-vous ! 

Un bruit discret pour l’obturateur 

Le son de l’obturateur est beaucoup plus doux et feutré, même en mode rafale. Si vous voulez faire de la photo de mariage, ou de la photo de rue, cette discrétion peut vraiment faire la différence. 

Les quelques défauts de cet appareil photo 

Vitesse de l’obturateur limitée 

Ce que je déplore souvent chez Sony, c’est l’obturateur qui ne permet pas de dépasser les vitesses d’obturation de l’obturateur mécanique. Sur certaines marques, il est possible d’avoir un obturateur électronique à 1/32 000 secondes. Ici, je trouve ça dommage de ne pas pouvoir en profiter.

Par exemple, si vous n’avez pas de filtre ND sur vous, mais que vous voulez quand même profiter de la faible profondeur de champ que permet le capteur, vous allez vite vous rendre compte que la vitesse ne le permet pas. 

pique de dingue

pique de dingue

Un capteur salissant 

Pendant le test du Sony A7R IV, je me suis rendu compte que le capteur se salit très vite. Si vous changez beaucoup les objectifs, vous allez tout de suite avoir des taches sur le capteur. N’oubliez pas de le nettoyer régulièrement pour éviter ces petits désagréments ! 

Pas de possibilité de faire des RAW plus petits 

Avec ce nouvel appareil photo Sony, il n’y a toujours pas d’option avec un RAW compressé sans perte (un fichier RAW de 36 Mpx aurait été une bonne option). 

Soyez aussi attentifs à la taille des fichiers : cet appareil fait des RAW de 65 Mo compressé, et de 120 Mo non compressé. Les cartes SD vont se remplir très vite ! L’idéal, c’est d’avoir une carte SD de 128 Go ou de 256 Go. 

Fonction Pixel Shift pas nécessaire 

Cette fonction permet de prendre des photos de 240 Mpx, mais je n’ai pas été convaincu par les résultats. Selon moi, c’est très bien uniquement en laboratoire ou pour des photos immobilières sans mouvements. Ici, on est plutôt sur une fonction gadget. 

les objectifs

les objectifs

Ce qu’il faut retenir du test du Sony A7R IV 

Pour moi, c’est une excellente surprise ! Personne n’attendait ce nouvel appareil photo hybride, et pourtant, Sony a réussi à passer de 42 Mpx à 61 Mpx haut la main. Cet appareil photo se montre performant aussi bien sur les détails que sur la dynamique et l’autofocus. En plus, il est beaucoup plus réactif que les autres boîtiers Sony, que je trouvais un peu lents. 

J’ai tout de même remarqué une petite reculade au niveau des ISO, mais elle est très bien compensée par les mégapixels élevés. 

Avec ce Sony A7 RIV, c’est la première fois qu’on a un boîtier capable d’être le meilleur du  plein format et de l’APS-C. Vous pouvez même passer de l’un à l’autre en une seule touche. Finalement, vous avez l’impression d’acheter deux appareils photo au lieu d’en acheter qu’un seul, et c’est un vrai atout ! 

 

Vous êtes intéressé par l’univers Sony ? N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube pour suivre toutes les nouveautés. 

Si vous voulez mieux maîtriser votre appareil Sony, je vais aussi créer des masterclass pour vous aider. Pour être au courant du lancement, n’oubliez pas de laisser votre mail !