Vous n’arrivez pas à choisir un objectif 85 mm pour votre hybride Sony ? C’est normal, les options sont nombreuses ! Entre le Sony 85mm GM, le Sony 85mm f1.8, le Sony Zeiss, le Batis, le Sigma et le Samyang, il y a de quoi s’y perdre. Avec un budget qui varie de 549 € à 2 000 €, comment les différencier ? Pour mieux les distinguer, on compare ensemble plusieurs critères importants : la construction, le piqué, le bokeh, les défauts optiques, l’autofocus, et les performances vidéo. Il vous suffira ensuite de faire votre choix en fonction de vos besoins !

Le comparatif des objectifs 85 mm Sony en vidéo

 

Présentation des objectifs 85 mm pour un hybride Sony 

De gauche à droite : le Sony FE 85mm f1.8, le Samyang, le Sony GM et le Sigma.

Pour ce comparatif, j’ai voulu réunir tous les 85 mm disponibles pour les hybrides Sony : 

  • Sony 85mm f1.4 GM : la référence de chez Sony, disponible à 1 999 €. C’est un objectif assez volumineux de 820 grammes, mais qui est relativement bien construit puisque c’est le seul à posséder une bague d’ouverture. Il dispose également d’un bouton personnalisable et du bouton AF-MF. 
  • Sony Zeiss 85mm f1.8 : l’option la moins chère chez Sony (599 €). Cet objectif possède également un bouton personnalisable et un bouton AF-MF, mais pas de bague d’ouverture comme le GM. Il ne pèse que 371 grammes. 
  • Samyang 85mm f1.4 : le plus récent, vendu au prix de 549 €. Il n’a aucun bouton, pas de bagues ou de commutateur AF, mais c’est le plus léger (568 grammes). 
  • Sigma 85mm f1.4 : le plus encombrant avec son poids de 1,3 kg. Vendu à 1 099 €, il dispose d’un écran pour la profondeur de champ et d’un commutateur AF-MF. En revanche, il n’a pas de bague pour régler l’ouverture, mais simplement une bague de mise au point. 
  • Batis 85mm f1.8 : proposé à 1 089 €, c’est un objectif avec des performances optiques étonnantes. 

Quel objectif a le meilleur piqué ? 

Pour bien évaluer le piqué, j’ai fait la comparaison à pleine ouverture, avec le A7R IV et ses 61 Mpx particulièrement exigeants. 

Comparatif Sony 85mm f1.4 GM vs Samyang 85mm 1.4

Avec une ouverture de f1.4, le Samyang est le seul qui profite vraiment des 61 Mpx du A7R IV. Le GM atteint ses limites aux alentours de 45 Mpx, mais il n’est pas capable d’atteindre les 61 Mpx. 

Sur le Sony GM, voici par exemple la même image à f1.8 ou f1.4. Le gain de contraste et de piqué entre les deux images est bien visible. Dès f1.8, il n’y a pas plus le même écart qu’il y avait à f1.4 : le Sony GM revient dans la course, et il n’a plus rien à envier au Samyang ! 

Le Sony Zeiss à gauche, et le Sony GM à droite

Quant au Sony Zeiss 85mm f1.8, il m’a surpris dès la pleine ouverture. Il délivre un piqué très intéressant. On a presque du mal à distinguer la différence avec le GM. 

Finalement, dès qu’on ferme un peu l’ouverture, tous ces objectifs sont capables de remplir les 61 Mpx. Peu importe l’objectif que vous allez choisir, vous aurez toujours une superbe qualité. Ce n’est pas le piqué qui va vraiment les distinguer ! 

Malgré tout, voici le classement final pour la qualité du piqué : 

  1. Le Samyang est celui qui a le meilleur piqué dès la pleine ouverture
  2. Le GM et le Sigma se partagent la deuxième place puisqu’ils ont des performances similaires 
  3. Le Sony Zeiss est légèrement meilleur que le Batis à f1.8 

Peu de différences de couleurs 

Avec le Batis, le Sony GM, le Sony 85mm f1.8 et le Sigma, vous n’aurez pas une grande différence de couleurs. 

C’est seulement le Samyang qui va saturer un peu plus les couleurs puisque sa balance des blancs est plus chaude. Comme vous le voyez ici, le teint de peau n’est pas du tout le même : il est beaucoup plus chaleureux sur le Samyang. C’est un look que vous allez aimer ou pas, mais qui se corrige facilement en modifiant la balance des blancs en post-traitement. Si vous faites du JPEG et que vous n’aimez pas les teintes chaudes, il vaut mieux le savoir. 

Comparaison du bokeh sur les objectifs 85mm Sony 

Le GM à gauche, le Sigma à droite

À f/1.4, c’est le Sony GM qui offre le bokeh le plus doux, avec des billes bien rondes. En zoomant, on voit que le bokeh n’est pas agressif ou trop saturé. Il arrive à adoucir la scène pour faire ressortir le sujet. En comparaison, le bokeh du Sigma est beaucoup plus présent et lumineux. 

Le Samyang est légèrement en retrait par rapport aux autres, mais encore une fois, la différence est très subtile. Si on zoome, on se rend compte que le bokeh du Samyang est moins diffus que celui du Sony GM. Toutefois, la performance du Samyang est étonnante, surtout pour un objectif qui coûte presque trois fois moins cher que le GM. 

En fermant à f1.8, vous obtiendrez des bokeh similaires, mais l’image va perdre un peu en contraste. Comme pour le piqué, le bokeh n’est vraiment pas un critère qui permet de les différencier. 

Un système autofocus toujours performant ? 

Tous ces objectifs disposent d’un bon autofocus. Mais le meilleur, ça reste le Batis. En effet, c’est le seul à avoir un autofocus extrêmement silencieux, digne des derniers GM de chez Sony. Pour tester l’AF dans les meilleures conditions, j’ai utilisé le Sony A9. Voici les conclusions que j’ai pu tirer : 

  • Une note de 7/10 pour le Samyang. Il possède un excellent AF, mais il n’est pas capable de suivre des mouvements très rapides. Avec une action plus lente (un sujet qui avance vers la caméra par exemple), il suit très bien sa cible. 
  • 9/10 pour le Sony FE 85mm f1.8, qui est quasiment irréprochable. Il ne perd presque jamais le focus, même sur ma fille qui fait du vélo. 
  • 7/10 pour le Sony GM, qui rate parfois sa cible plusieurs fois avant de la récupérer. 
  • Le Sigma est celui qui a le moins bon autofocus. 

Les défauts optiques des objectifs 85 mm chez Sony 

Ceux qui résistent le moins bien aux défauts optiques sont le FE 85mm f1.8, le Samyang et le Batis. 

Sur cet exemple, le flare est bien visible. En plus, le soleil empêche l’optique de produire un bon contraste en ajoutant un voile. 

Avec le Samyang, c’est la même chose : un léger voile s’est rajouté à cause du soleil. Il n’y a pas réellement de flare, mais simplement une perte de contraste lorsque le soleil est en face. Le Sigma se positionne de la même manière. 

Finalement, il n’y a que le Sony GM qui ne présente aucun défaut optique dans la même situation : ni flare ni perte de contraste.

Mode vidéo : comment les départager ? 

Avant tout, il faut comparer leur composition. Le seul objectif qui a une composition idéale pour la vidéo c’est le GM. En effet, il possède une bague d’ouverture qui peut être clickless (c’est-à-dire sans clic) afin d’être plus souple. Vous pourrez donc modifier facilement l’ouverture pendant que vous filmez. 

Ensuite, pour les différencier, j’ai surtout regardé la qualité de l’AF en vidéo, ainsi que la présence de focus briefing. Pour mieux vous rendre compte des performances de l’AF, je vous invite à regarder la vidéo à partir de 18;14. Vous y verrez notamment que : 

  • L’autofocus du Samyang hésite parfois ; 
  • Le Sigma 85 mm f1.4 possède l’AF le moins performant et le moins agréable à cause de son moteur pas à pas ; 
  • L’autofocus du Sony 85mm f1.8 n’hésite jamais, c’est l’un des meilleurs ;
  • Le Sony GM a aussi quelques hésitations. 

Quant au focus briefing, ils en ont tous, sauf le GM. Sachez également que tous les systèmes autofocus sont bruyants, sauf celui du Batis qui est le seul à être entièrement silencieux. 

Ce qu’il faut retenir sur ce comparatif des objectifs 85 mm Sony 

Ceux que je ne conseille pas : le Sigma 85mm f1.4 et le Batis 85mm f1.8 

Pour le Batis 85mm f1.8, c’est un carton jaune. Même si c’est un excellent objectif, avec le meilleur AF du comparatif et d’excellentes performances optiques, son prix de 1 089 € ne se justifie pas. En effet, il est quasiment deux fois plus cher que les solutions concurrentes. Si vous pouvez l’avoir à un prix différent, pourquoi pas ! Mais à ce prix-là, vous pouvez avoir beaucoup mieux. 

Le carton rouge revient au Sigma. Je ne vois aucune raison de vous conseiller un objectif d’1,3 kg, vendu à 1 099 €. Il ne fait absolument rien de mieux que les autres, c’est même l’inverse ! 

Le meilleur rapport qualité/prix pour le Samyang 85mm f1.4 

Sans aucune hésitation, le Samyang est celui qui a le meilleur rapport qualité/prix. Ses performances sont équilibrées, même s’il n’est pas parfait (notamment au niveau de son autofocus qui est parfois un peu juste). En revanche, c’est un choix très malin ! 

Le Sony 85 mm f1.4 GM pour un gros budget 

Si j’avais un budget illimité, c’est la version GM que je choisirais. Certes, il n’a pas le meilleur piqué, mais il n’y a pas que ça qui compte ! Le bokeh, le contraste, les couleurs, la résistance aux défauts optiques, les performances en vidéo, la bague d’ouverture… Il a de nombreux arguments qui jouent en sa faveur. 

Plus de compacité avec le Sony 85mm f1.8

Ce Sony a beau être plus cher que le Samyang, pour une ouverture de 1.8, il peut quand même être intéressant. Comme toujours, cela dépend surtout de ce que vous recherchez ! Si vous préférez avoir un objectif compact avec un AF réactif, c’est le Sony 85 mm f1.8 qui vous conviendra mieux. Il est beaucoup plus léger que le Samyang, et son AF est bien meilleur. C’est vraiment sur ces deux critères que Sony fait la différence. 

Finalement, mon seul regret c’est qu’il n’y ait pas de 85mm ultime chez Sony. Pour cela, il faudrait un 85 mm f1.4 qui soit irréprochable en termes d’autofocus, de vidéo, et de piqué à pleine ouverture. Ce n’est pas comme avec le 24 mm f1.4 GM ou le 135 mm f1.8 qui sont parfaits sur tous les points. 

J’espère que vous y voyez plus clair, et que vous allez réussir à choisir votre 85 mm. Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il n’y a que des produits de qualité : c’est vraiment difficile de se tromper ! Il faut souvent aller dans le détail pour voir ce qui les différencie. 

L’univers Sony vous intéresse ? Vous pouvez rejoindre le groupe Sony Entraide, ou me laisser votre e-mail pour être prévenu de la sortie de la Masterclass !