Que vaut cette focale fixe grand-angle proposée par Sony ? La gamme GM est censée représenter ce qui se fait de mieux : l’objectif est-il atteint ? Après plus de 6 mois d’utilisation à le confronter à toutes les situations possibles, je peux enfin vous donner mon avis. Je vous épargne le suspense : cet objectif fait partie de ceux qui m’ont le plus marqué ! Que ce soit en portrait, en paysage ou en astrophotographie, il fait des miracles. Pour en savoir plus, voici le test du Sony FE24 f1.4 GM. 

Le test du Sony FE24 f1.4 GM en vidéo

Présentation du Sony FE 24mm f/1.4 GM

Comme tous les objectifs GM, il arrive dans une boite noire et une sacoche munie d’une lanière. Particulièrement compact, ce Sony FE 24mm est composé de 11 éléments, dont 2 éléments XA (les composants les plus coûteux qui permettent d’avoir une netteté fabuleuse et un excellent contrôle des défauts optiques). 

Test du Sony FE 24 1.4 GM

En partant de la gauche, vous avez d’abord la bague qui permet de régler l’ouverture. Elle peut être cliquable ou non, grâce au bouton on off sur le côté. Vous avez également un autre bouton personnalisable sur lequel vous allez pouvoir mettre la fonction de votre choix (la détection des yeux le plus souvent). Il y a aussi le bouton qui sert à activer ou désactiver l’autofocus. La bague de mise au point est fluide et linéaire : elle est parfaite pour faire de la vidéo. 

Ce FE 24mm est compatible avec des filtres d’un diamètre de 67mm, et sa distance de mise au point minimale est de 24mm. Bien évidemment, il s’agit d’un objectif tropicalisé. Et son poids ? Il est très compact et ne pèse que 445 grammes. Une fois qu’il est sur le boitier de votre hybride Sony, vous l’oubliez rapidement.

En bref, c’est un objectif complet sur toutes ses caractéristiques techniques. Tout est là pour en faire une focale haut de gamme, ce qui justifie son prix de 1 600 €. 

Les performances exceptionnelles du Sony FE 24mm 

J’ai testé cet objectif avec tous mes hybrides Sony : le A7III, le A7R III et le A7R IV. Quelle que soit la résolution du capteur, il répond présent et se montre particulièrement efficace. C’est ce qui prouve bien que sa conception optique n’a aucun défaut ! Il a relevé de nombreux défis, alors que d’autres objectifs n’en sont pas capables. 

Test Sony FE 24 f1.4 GM : analyse de la qualité optique 

Pour plus de précisions, on va d’abord commencer par les photos de mire. 

Dès f/1.4, le piqué est déjà très bon, peu importe où vous regardez dans l’image. Et ça, c’est vraiment rare sur un objectif f/1.4 ! Avoir du full frame et une ouverture de 1.4 utilisable, ça ne m’était encore jamais arrivé. 

 

Je vous épargne toutes les images aux différentes ouvertures, tout simplement parce qu’il n’y a rien à lui reprocher. Sachez que le piqué s’améliore graduellement jusqu’à f/8, et diminue très légèrement à f/11. Et encore, même à f/16, on garde une image parfaitement utilisable. La diffraction est rentrée en jeu, mais le résultat reste toujours très correct. 

À f/8, le piqué sur la caisse s’est un peu amélioré. Mais il était déjà tellement bon à f/1.4 que la différence n’est pas énorme, surtout avec un capteur 61 Mpx ! 

Une focale fixe performante dans toutes les situations 

Sur le terrain, vous allez vous régaler avec le Sony FE 24mm : paysage, astrophotographie, portrait, feu d’artifice… il sait tout faire ! La preuve en images. 

Cette scène n’est pas particulièrement belle, mais elle permet de voir rapidement la qualité optique de l’objectif. En zoomant à 100 %, que ça soit au centre ou sur les extrêmes, la qualité est excellente. Sur une image qui demande autant de détails, c’est une performance remarquable. 

Avec ce feu d’artifice, on voit qu’il réagit toujours très bien puisqu’il n’y a aucune aberration chromatique. 

Sur du paysage, on ne perd pas en détail, même sur les brins de lavande. C’est vraiment épatant ! 

Si vous aimez faire de l’astrophotographie, cet objectif est certainement fait pour vous. Même en étant à f/1.4, il maîtrise tous les défauts optiques que la plupart des objectifs n’arrivent pas à contrôler. Il ne fait pas de coma ni d’astigmatisme, et les étoiles ne sont pas déformées. Jusqu’à présent, je n’avais encore jamais vu de telles performances en astrophotographie. C’est d’ailleurs avec cet objectif que j’ai réalisé mes photos préférées de 2019. 

À f/8, le Sony FE 24mm f1.4 GM est capable de remplir les pixels du capteur haute résolution du A7R IV (61 Mpx). Le détail dans les branches est impressionnant, comme partout dans l’image. Pour moi, c’est tout simplement parfait ! 

Un beau bokeh même avec un objectif grand-angle 

Un objectif 24mm, c’est bien évidemment du grand-angle. Même si on a le réflexe de penser d’abord à du paysage, sachez que cette focale vous permet de faire du portrait en pied ou environnemental. L’ouverture de 1.4 offre en plus une belle séparation des plans. 

Le bokeh est très doux, et il se laisse oublier. Il sépare simplement son sujet de l’arrière-plan. Le piqué reste toujours exceptionnel, même à f1.4 sur du 45 Mpx. Quant à l’autofocus, il réagit très bien et ne m’a jamais déçu. Très réactif, il est parfait pour des photos prises sur le vif. 

Le Sony FE 24mm f1.4 GM a-t-il des défauts optiques ?  

Pour tester les défauts optiques, l’idéal c’est de se mettre face au soleil. Et même dans ces conditions, c’est tout à fait correct. De temps en temps, il y a un peu de flare, mais rien d’anormal. C’est d’ailleurs ce que j’ai vu du mieux sur le marché. 

Concernant le vignettage, on en trouve un peu à f1.4 et f2, mais il disparaît complètement à f2.8. Mais c’est pour le signaler, parce que ce n’est vraiment pas dérangeant ! Pour les aberrations et les distorsions, je n’en ai jamais vu, quelles que soient les scènes. 

Si vous aimez les soleils en étoile, vous pourrez l’obtenir à partir de f/11, mais il est assez difficile à créer : ce n’est pas la qualité principale de cet objectif. Il lui faut bien un petit défaut ! 

Comparatif avec le Sony FE 16-35mm GM 

Sony FE 24mm f1.4 GM ou FE 16-35mm

Le 24mm f1.4 (à gauche) et le 16-35mm GM (à droite) avec une ouverture à f2.8

Le 24mm f1.4 (à gauche) et le 16-35mm GM (à droite) avec une ouverture à f8

Sans surprise, le Sony FE 24mm f1.4 est bien meilleur que le zoom 16-35mm. La différence est nettement visible, aussi bien à f2.8 qu’à f8. Même en fermant pour avoir une qualité optimale, c’est toujours le 24mm qui propose de meilleures performances. Bien évidemment, à 1 600 €, c’est exactement ce qu’on attendait de lui ! 

Sony a donc signé une petite merveille, qui se positionne comme une référence dans le marché de la photo. Si vous recherchez un grand-angle ultra lumineux, avec lequel vous pouvez tout faire, c’est ce FE 24mm qu’il vous faut ! 

Alors, est-ce qu’il vous fait envie ce 24mm f/1.4 ? Si vous l’avez testé, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire. En attendant, n’oubliez pas que la masterclass Sony arrive prochainement !