Vous recherchez un objectif 100-400mm pour votre hybride Sony ? Deux choix s’offrent à vous : le Sony 100-400 GM ou le Sigma 100-400. L’un appartient à la gamme GM, l’ultra haut de gamme de chez Sony, et l’autre à la gamme Contemporary de chez Sigma. Très semblables, ces deux objectifs ne s’adressent pas tout à fait au même public. Pour y voir plus clair, voici le comparatif du Sony 100-400 GM vs Sigma 100-400 ! 

Quel écart entre le Sony 100-400 GM et le Sigma 100-400 ? Le comparatif en vidéo

 

Une qualité de construction similaire 

Commençons par le poids et l’encombrement, même si ça ne va pas nous aider à les départager. En effet, lorsqu’ils ont le pare-soleil, le Sigma est un peu moins volumineux que le Sony. Dès qu’on l’enlève, il y a peu de différences. L’un pèse 1,135 kg et l’autre 1,50 kg (le Sony, si vous avez bien suivi). Mais il ne faut pas oublier que le Sony GM dispose d’un collier de trépied intégré, ne pouvant être retiré. 

Le Sigma est compatible avec des filtres de 67 mm. Sur le Sony, il faudra des filtres de 77 mm. Eh oui, comme il est plus lumineux (une ouverture de 4.5-5.6 contre 5-6.3 pour le Sigma) il est un peu plus large. Mais attention, on est sur une différence d’un tiers de stop, c’est vraiment très peu ! Au lieu de prendre une photo à ISO 100, il faudra simplement la prendre à ISO 130 sur le Sigma, ça ne va pas changer grand-chose. 

Sans pare-soleil

Avec pare-soleil

Concernant la construction, il n’y a qu’une seule différence, c’est l’ordre des bagues. Elles sont inversées sur le Sigma : contrairement aux objectifs traditionnels, la bague de zoom est devant, et la bague de mise au point à l’arrière. Ce n’est pas vraiment l’idéal, mais c’est une question d’habitude. J’ai utilisé le Sigma pendant un moment, et j’ai fini par m’y habituer très vite. 

De plus, vous retrouverez les mêmes boutons sur l’un comme sur l’autre : 

  • Débrayage de l’AF 
  • Limitation de la plage AF 
  • Deux modes de stabilisation 

Petite exception sur le Sony : le bouton personnalisable est placé plus judicieusement, permettant ainsi une meilleure prise en main. Il possède également deux configurations supplémentaires pour régler les bagues avec l’option tight ou smooth. 

Finalement, la conception du Sony est un peu plus haut de gamme que celle du Sigma. Certains détails peuvent faire la différence pour des professionnels ou des gens très exigeants. Mais le Sigma propose également une conception haut de gamme, qui offre déjà beaucoup de choses. Le Sony va simplement plus loin pour ceux qui auraient réellement ce besoin. 

Sony 100-400 GM vs Sigma 100-400 : leurs performances optiques

La qualité optique est-elle différente entre ces deux objectifs ? La réponse avec ces photos de mire, prises au Sony A7R IV. 

Focale à 100 mm 

Comparatif Sony 100-400 GM vs Sigma 100-400

100mm à pleine ouverture : Sigma à gauche, Sony à droite

À pleine ouverture, le Sigma est gagnant par rapport au Sony. En plus, il est très homogène, ce qui n’est pas forcément le cas du Sony. Sur les côtés, il y a une nette différence en faveur du Sigma. Au centre, le Sony se défend très bien, même si le piqué est plus précis sur le Sigma. 

100mm f8 : Sigma à gauche, Sony à droite

Voici un autre exemple à f8, l’ouverture qui est censée être la meilleure sur la plupart des objectifs. Le Sigma 100-400 est toujours légèrement meilleur au centre et sur les côtés. Mais attention, c’est très subtil ! La qualité du Sony n’est plus à démontrer, elle est très bonne. J’étais simplement étonné de voir que le Sigma arrive à faire quasiment mieux que le Sony 100-400 GM. 

Je vous épargne toutes les focales et toutes les ouvertures, puisque c’est exactement la même chose : que ce soit à 100 mm, 135 mm ou 200 mm, l’objectif Sigma est toujours un poil devant, de la pleine ouverture jusqu’à f16.

Focale à 300 m

C’est avec cette focale qu’on attend le plus de qualité sur de tels objectifs. J’ai d’abord testé à pleine ouverture, c’est-à-dire f6.3 sur le Sigma et f5.6 sur le Sony. 

À 300mm : Sigma à gauche (f6.3) et Sony à droite (f5.6)

En zoomant, on s’aperçoit que le Sigma se défend très bien. Il est même toujours meilleur sur les bords, mais il a moins d’avance sur le Sony en étant à 300mm. À f8, j’ai obtenu le même résultat.

Focale à 400 mm 

Sigma à gauche, Sony à droite

 À 400 mm et à pleine ouverture, le Sony passe devant. Il est légèrement meilleur, avec un peu plus de détails. Mais pour réussir à bien le voir, il faut zoomer à 200 %. 

C’est le même constat à f8 : le Sigma est très bon, mais il faut reconnaître que le Sony lui est supérieur à 400 mm. Encore une fois, il faudra vraiment zoomer pour s’en rendre compte. Avec un zoom de 50 %, la différence est quasiment impossible à voir ! Si vous êtes sur un A7III ou un A7R III, vous aurez du mal à vous en rendre compte. Ici, la différence est plus visible avec le A7R IV. Et encore, je m’attendais à ce que ça soit beaucoup plus impressionnant que ça. 

Un autofocus équivalent sur ces deux objectifs 

J’ai été incapable de les distinguer sur ce point. Ils possèdent tous deux un système AF quasiment irréprochable, avec très peu de mises au point ratées. Le taux de déchets est le même sur l’un comme sur l’autre. Le Sigma 100-400 est donc aussi bon qu’une monture native. Quant au tracking et la détection des yeux humains et animaux, ils fonctionnent de manière identique sur les deux objectifs. Pour plus de détails, voici le test complet du Sigma 100-400

Le bilan du comparatif Sony 100-400 GM vs Sigma 100-400

Finalement, c’est assez difficile de les différencier. Retenez simplement que le Sigma est légèrement meilleur et plus homogène de 100 mm à 300 mm, mais que le Sony propose un peu plus de définition à 400 mm. Toutefois, ce sera surtout visible sur un A7R IV. 

Ce qui joue en la faveur du Sigma 100-400mm, c’est son prix de 1 000 €. Pour le Sony, comptez plus du double, soit environ 2 500 €. Est-ce que ses performances justifient qu’il coûte deux fois plus cher que le Sigma ? Probablement pas, sauf si vous êtes un professionnel. En effet, le Sony vous conviendra peut-être mieux dans ce cas-là : vous pouvez ajouter des téléconvertisseur 1,4x ou 2x afin d’augmenter la portée, vous avez une ouverture d’un tiers de stop supplémentaire, et donc une qualité d’image qui sera moins dégradée par les ISO. 

Mais pour le grand public, ce prix va être difficile à justifier et le Sigma est certainement le choix le plus judicieux à faire. Difficile de faire un meilleur rapport qualité/prix, surtout pour un objectif qui se paye en plus le luxe d’être légèrement plus petit. Comme toujours, tout dépend de votre utilisation ! 

Alors, lequel préférez-vous ? N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, ou à nous rejoindre sur la page Facebook Sony Entraide.