Vous ne savez pas comment choisir votre objectif 24-70mm en monture Sony ? C’est normal, les options viennent tout juste de changer avec la sortie du nouveau Sigma. Depuis plusieurs années, le Sony 24-70mm de la gamme GM était le seul sur le marché. Désormais, il se retrouve en concurrence avec le Tamron 24-70 2.8 et le Sigma 24-70 2.8. Comment les différencier ? Quelle est la hiérarchie entre ces objectifs ? Ce comparatif des 24-70 2.8 chez Sony va vous aider à y voir plus clair : piqué, bokeh, autofocus, défauts optiques, qualité vidéo… Je vous donne mon avis ! 

Le comparatif des objectifs 24-70 2.8 chez Sony en vidéo

 

Vue d’ensemble des trois objectifs 24-70mm chez Sony 

Dans ce comparatif, trois objectifs vont être mis à l’épreuve :

  • Le Sony FE 24-70mm f2.8 GM : jusqu’à présent, c’était lui la référence ;
  • Le Tamron 28-75mm f2.8 : il est venu discuter la place de référence du Sony ;
  • Le Sigma 24-70mm f2.8 : le dernier né qui vient concurrencer le GM de chez Sony.
Ergonomie des Sigma, Tamron et Sony 24-70

Le Tamron 28-75 (à gauche), le Sigma 24-70 (au centre), le Sony FE 24-70 GM (à droite) 

D’un point de vue physique, l’objectif Sony est le plus imposant : c’est le plus long et le plus lourd (910 grammes). Le Sigma et le Tamron sont légèrement plus compacts, mais le Tamron se distingue par sa compacité. Il est plus étroit avec une taille de filtre de 67 mm, et il pèse seulement 550 grammes. Le Sigma et le Sony ont un filtre de même taille (82 mm), mais le petit dernier de chez Sigma est plus léger avec ses 830 grammes. 

Sachez qu’aucun de ces 3 objectifs n’est stabilisé. Ce n’est donc pas un élément qui peut les distinguer, tout comme la tropicalisation : ils le sont tous les trois. On peut tout de même noter une petite différence concernant les lamelles de bokeh. Le Sony et le Tamron en possèdent 9, alors que le Sigma en a 11. C’est notamment ce qui va lui permettre de faire un bokeh de qualité, avec des billes plus rondes et de jolis effets de soleil en étoile. 

Si on se penche sur les plages focales, on va se rendre compte que l’angle de vue des 3 objectifs n’est pas du tout le même. Vous avez certainement remarqué que le Tamron n’a pas exactement la plage focale de 24-70 mm comme ses concurrents, mais il en est quand même très proche (28-75mm). Pour autant, le Sigma a une longueur d’avance sur le Sony : son angle de vue est plus large, et on a l’impression d’avoir un 21 mm. 

Angle de vue plus large sur le Sigma 24-70 2.8

Le Sigma à gauche, et le Sony à droite

Sur cette image, on voit clairement la différence. Avec le Sony, le parasol et la caisse ont disparu. 

Comparatif des 24-70 2.8 chez Sony : analyse du piqué 

Pendant ce test, j’ai jonglé entre 3 appareils : le A7R IV en grande partie, le A7 III et le A9. Pour résumer les différents résultats obtenus en termes de qualité d’image, voici un tableau qui reprend les points forts et les défauts de chaque objectif. 

Récapitulatif du piqué en fonction des focales

À 24 mm, comparatif du Sigma 24-70 2.8 vs Sony FE 24-70 2.8 GM

Avec cette plage focale, le Sigma est le seul à avoir une image homogène, même dès la grande ouverture. 

Meilleure qualité sur le Sigma

Le Sigma 24-70 2.8 à gauche, et le Sony 24-70 GM à droite

En zoomant à 200 %, la différence est bien visible. Contrairement au Sony, la qualité du Sigma est parfaitement acceptable sur les bords extrêmes. Par contre, vous aurez très peu de différences entre les deux au centre de l’image. 

À f/8, il sera difficile d’avoir un joli piqué sur les extrêmes en utilisant le 24-70 de chez Sony. Le Sigma aura quant à lui une bonne qualité, aussi bien au centre que sur les bords. Concernant le Tamron, il est capable d’obtenir une homogénéité au grand angle avec une ouverture de f/2.8. 

À 35 mm, peu de différences entre le Sigma et le Sony  

L’objectif Sony est capable d’avoir les mêmes résultats en fermant un peu l’ouverture. Ils sont donc vraiment comparables sur cette plage focale. Toutefois, le 28-75mm de chez Tamron reste en retrait. Il faudra également fermer un peu l’ouverture pour avoir un meilleur piqué, mais il est tout à fait capable de s’adapter. 

Tamron 28-75 vs Sigma 24-70

Le Tamron à gauche, et le Sigma à droite.

Sur les bords, vous aurez du mal à obtenir une belle homogénéité avec le Tamron. On voit ici qu’il a une qualité bien moindre que celle du Sigma 24-70. Pour autant, le Tamron est toujours exceptionnel au centre. 

Les différences à 50 mm : comparatif Sigma 24-70 2.8 vs Tamron 28-75 2.8 

À 50 mm, les forces s’inversent un peu : le Sony est plus homogène que le Sigma. Si vous voulez un joli piqué sur les bords et les extrêmes avec le Sigma, il faudra fermer l’ouverture jusqu’à f/11. Sur le Sony, que vous soyez à f/8, f/5.6 ou f/4, le piqué sera toujours très bon. 

Test du piqué à 50mm

Le Sigma à gauche, le Sony à droite

À f/8, la différence est flagrante. Le Sony s’en sort beaucoup mieux, même si l’ensemble reste acceptable sur le Sigma. Pour avoir le même niveau que le Sony, vous ne pourrez pas rester à f/8, il faudra fermer à f/11. 

Le Tamron prend sa revanche à 50 mm : il est excellent. C’est d’ailleurs sa meilleure focale, même avec la grande ouverture à f/2.8. Avec une ouverture et une plage focale similaire sur le Sigma, le résultat est plutôt moyen. 

Analyse de la qualité avec une focale de 70 mm 

Ici, l’écart se creuse un peu plus. Ils sont tous capables de donner un bon piqué au centre, mais le Sony est le seul qui arrive à se démarquer avec le piqué qu’il propose sur les bords. Encore une fois, il faudra fermer l’ouverture à f/11 sur le Sigma pour conserver des bords de qualité. À f/2.8 et 70mm, il est quasiment inexploitable.  Avec le Tamron, c’est plus compliqué : il manque de contraste et les bords ne sont jamais acceptables.  

Quel objectif 24-70 en monture Sony a le meilleur piqué ? 

Il est très difficile de définir une hiérarchie concernant le piqué puisque tout dépend de la plage focale. Voici le classement que j’ai établi en fonction des focales : 

  • À 24 mm, le Sigma remporte la partie ; 
  • À 35 mm, le Sigma et le Sony sont ex aequo, avec le Tamron qui reste bien en dessous ; 
  • À 50 mm, tout s’inverse et c’est le Tamron qui est devant, suivi par le Sony et le Sigma en dernier ; 
  • À 70 mm, c’est le Sony qui est le meilleur, le Sigma est deuxième et le Tamron dernier. 

 

Alors finalement, qui est le grand gagnant ? Pour moi, c’est le Sigma 24-70 mm f2.8. C’est celui qui offre un angle de vue plus intéressant, ainsi qu’une meilleure homogénéité à 24 mm. Si vous faites du paysage, c’est vraiment sur cette plage focale que vous allez attendre une grande qualité. À 50 ou 70mm, on fait plutôt du portrait et les bords ne sont pas aussi importants. En plus, avec le Sigma, vous avez toujours une solution pour avoir une bonne qualité d’image, même sur les 61 Mpx du Sony A7R IV. Il vous suffit d’utiliser un trépied et de régler l’ouverture à f/11. 

Comparatif des 24-70 2.8 chez Sony dans le détail 

Les défauts optiques des objectifs 24-70mm

Au niveau de la distorsion, c’est le 24-70 GM de chez Sony qui est le meilleur. Le Tamron en a un peu, mais c’est le Sigma qui en a le plus. Bien évidemment, vous allez pouvoir le corriger facilement en post-traitement. Pour moi, ce n’est pas du tout rédhibitoire : le piqué est tellement bon à 24 mm que vous allez réussir à l’améliorer, tout en gardant un bon piqué. 

Avec les aberrations chromatiques et le flare, je n’ai vu aucune différence entre les 3. Le Tamron est légèrement plus sujet au flare que ses concurrents, mais ça reste tout à fait correct. En fait, un objectif sans flare n’existe pas vraiment. Le Tamron est aussi celui qui a le plus de vignettage, alors que le Sony et le Sigma sont équivalents sur ce point. 

Bokeh et astrophotographie : quelles possibilités ? 

Sans hésiter, vous aurez le meilleur bokeh avec le Sigma 24-70 2.8. Il offre un bokeh très doux qui n’attire pas l’œil, et avec des billes bien rondes, contrairement au bokeh du Tamron qui est plus distrayant et lumineux. 

Comparatif du bokeh sur le Sigma 24-70 et le Tamron 28-75

Sigma à gauche, et Tamron à droite

L’astrophotographie vous intéresse ? Sachez que le Sony 24-70 GM est celui qui a le moins de coma (une déformation sphérique sur l’image). En revanche, je vous déconseille le Tamron, qui a un peu trop de coma pour faire de l’astrophotographie. 

Un autofocus comparable sur les trois objectifs 

J’ai testé l’autofocus sur le A7 III, et il est excellent sur les 3 objectifs. Vous ne verrez vraiment aucune différence. La seule chose qui m’a étonné, c’est avec le Sony A9 et le Tamron : l’objectif avait l’air un peu limité au niveau de la fréquence de rafraîchissement de l’AF. En fait, il a du mal à supporter une rafale de plus de 10 i/s, alors que le Sony et le Sigma y arrivent facilement. En tout cas, peu importe l’objectif que vous choisirez, il y a peu de chances pour que vous soyez déçu par l’autofocus. Pour voir une vraie différence, il faut faire des photos de sports extrêmes et avoir besoin d’une rafale très longue. 

Pour faire un petit point rapide sur la partie vidéo, il n’y a vraiment aucun problème à signaler. L’autofocus des 3 objectifs est silencieux, et il fonctionne toujours aussi bien avec le mode vidéo. 

Le gagnant du comparatif des 24-70 chez Sony : lequel choisir ? 

Alors, avez-vous deviné le grand gagnant ? Bien évidemment, c’est pour moi le Sigma qui est devenu la nouvelle référence des 24-70mm f/2.8. À présent, je ne conseillerais à personne d’acheter le Sony 24-70 GM. Son prix de 2 300 € ne se justifie plus du tout par rapport au Sigma qui est proposé à 1 200 €. Et oui, le petit dernier de chez Sigma fait tout en mieux : angle de vue, homogénéité à 24 mm, poids, construction… 

Le Tamron, que faut-il en penser ? Finalement, c’est une solution alternative, mais qui n’est pas vraiment comparable. Vous payez votre objectif moins cher, mais vous allez devoir faire des compromis, surtout pour de la photo de paysage. Ce qui fera vraiment la différence, c’est votre utilisation. Si vous faites beaucoup de paysage, je vous conseille plutôt d’opter pour le Sigma 24-70. Sinon, si vous préférez la photo de rue ou le portrait, le Tamron conviendra très bien et vous ne verrez presque pas la différence. Pour faire simple, si vous voulez la meilleure qualité, c’est le Sigma qu’il vous faut. Et pour le meilleur rapport qualité prix ? Misez sur le Tamron. 

Vous avez encore des questions sur ces objectifs ? N’hésitez pas à les poser en commentaire. Si vous avez envie d’en apprendre un peu plus sur l’univers Sony, je vous invite à rejoindre le groupe d’entraide Sony !