nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Sony FE 70-200 mm f2.8 GM OSS II : que vaut-il face à la première génération et au Tamron 70-180 ?

test sony 70-200mm GMII

Table des matières

C’est l’heure du test du nouveau Sony FE 70-200 mm f2.8 GM OSS II, la future référence des téléobjectifs professionnels. La première version commençait à devenir un peu juste, il était temps qu’une deuxième génération voie le jour. Est-ce qu’il faut acheter ce nouvel objectif ? Avec quels boîtiers (Sony A1, A9, A7 IV ou A7R IV…) ? Quelles différences avec la première génération Sony 70-200 mm f2.8 GM OSS et le Tamron 70-180 mm f2.8 ? Je réponds à toutes vos questions ! 

Les caractéristiques du Sony FE 70-200 mm f2.8 GM OSS II 

Fiche technique 

  • Type de monture : Sony E
  • Dimensions : 88 x 206 mm (diamètre x longueur) 
  • Poids : 1045 g 
  • Ouverture maximale : f/2.8 
  • Ouverture minimale : f/22 
  • Diaphragme : 11 lamelles
  • Construction optique : 17 éléments répartis en 14 groupes 
  • Rapport de reproduction : 0,3 x à 70 mm 
  • Distance de mise au point minimale : 0,4 m 
  • Diamètre du filtre : 77 mm 
  • Tropicalisation : oui 
  • Stabilisation : oui 
  • Pare-soleil : nouvelle génération, inclus dans la boîte
  • Prix : 2 999 €

Rien de particulier sur la fiche de spécifications, si ce n’est le poids qui est passé de 1,5 kg pour la première version à 1 kg seulement sur cette 2ème version. Même si vous n’allez rien gagner en compacité en passant à ce GM II, vous allez vous y retrouver avec le poids. C’est le plus léger des 70-200 mm, encore plus que le Canon RF 70-200 mm f2.8. 

Malheureusement, le prix ne s’est pas allégé… 2 999 € tout de même ! C’est presque 200 € de plus que la première génération, et ça fait mal. 

Construction

La construction est incroyable, Sony a pensé à tout ! 

On dirait un cockpit d’avion tellement il y a de boutons !

Vous allez retrouver : 

  • Un pied détachable qui tourne 
  • Une nouvelle bague d’ouverture graduée de f/2.8 à f/22 avec une position auto
  • Une bague de mise au point en bout d’objectif 
  • Un bouton AF/MF 
  • Un bouton Full Time DMF qui permet de faire une retouche de mise au point manuelle après la mise au point automatique 
  • Le limitateur de plage autofocus 
  • L’activation ou désactivation de la stabilisation 
  • Un bouton IRIS LOCK pour verrouiller la bague d’ouverture 
  • Trois boutons personnalisables 

Le petit plus ? Le pare-soleil a été refait ! Et ça tombe bien, parce que je détestais le pare-soleil de première génération. J’avais toujours peur qu’il bascule… Celui-ci est bien mieux fini, il possède un revêtement en caoutchouc et reste bien stable quand vous le posez. 

Nouveau pare-soleil

Test des performances optiques du Sony FE 70-200 mm f2.8 

Piqué 

Piqué à 70 mm

Ce test va être rapide tellement le piqué est exceptionnel dès la pleine ouverture. En fermant à f/4, vous avez un léger gain et le piqué devient absolument brillant. Impossible de faire mieux, tous les mégapixels du capteur sont remplis ! 

C’est un objectif bien homogène, même à pleine ouverture. Les bords sont déjà de bonne qualité, mais ils deviennent parfaits à f8. Bref, Sony a bien bossé sur la qualité du piqué à 70 mm. 

Piqué à 200 mm

À 200 mm, c’est quasiment la même chose. Au centre, le piqué est top et vous gagnez un peu en fermant d’un stop. La meilleure ouverture se situe aux alentours de f/4 et f/5.6, mais toujours avec ce fort vignettage sur les côtés qui ne disparaît qu’à f/8. 

La qualité optique est une vraie réussite sur ce Sony 70-200 mm f2.8 ! 

Autofocus 

Testé sur un Sony A1, l’autofocus suit très bien la cadence de 30 i/s. Les déchets sont minimes et la qualité d’image est toujours présente. 

Vous l’avez compris, c’est un super objectif, tout est fait et pensé à la perfection ! 

Comparatif avec le Tamron 70-180 mm et le Sony FE 70-200 GM I 

Plutôt que de tester toutes les performances de ce Sony 70-200 mm GM II, je trouvais plus intéressant de comparer l’écart entre la première et la deuxième génération, mais aussi l’écart avec le petit Tamron 70-180 mm f2.8. Plus léger et moins cher, ce Tamron arrive-t-il à se défendre face au grand GM ? La deuxième génération vaut-elle le coup ? Voyons tout ça ! 

Piqué et homogénéité 

Mire à 70 mm 

Mire 70 mm
Mire 70 mm centre de l’image

Sur cette première mire, on voit bien qu’il y a plus de vignettage sur les deux Sony que sur le Tamron. Mais quand on zoome au centre, c’est une vraie claque ! Le GM II est celui qui offre le plus de piqué sur un capteur de 50 Mpx. Quant au Tamron, il se défend plutôt bien. 

Homogénéité

Un mot sur l’homogénéité : le Tamron est bluffant, il arrive presque à la cheville du GM II alors que la première génération du GM est complètement à la traîne à f2.8. 

Mire à 200 mm 

200 mm f2.8
Aberrations chromatiques à 200mm f2.8

À 200 mm f2.8, on obtient toujours la même hiérarchie : c’est le GM II qui est nettement supérieur aux 2 autres. 

La présence des aberrations chromatiques peut aussi aider à les distinguer. Le GM II s’en sort mieux que les autres, même s’il y avait un peu moins d’aberrations sur la première génération (normal, la définition était tellement faible qu’on ne pouvait pas avoir cette précision !). 

Mire à 200mm f8
Aberrations chromatiques à 200mm f8

En ouvrant à f8, le GM II est toujours gagnant ! Le Tamron arrive à la deuxième place, et le GM I en dernier. Le Tamron est aussi celui qui a le plus d’aberrations chromatiques. 

Portrait 

Le gain est vraiment réel avec ce nouveau 70-200 mm f2.8 GM II. Le piqué et le contraste de cet objectif sont vraiment supérieurs aux deux autres. En portrait, le bokeh est similaire sur les 3 objectifs. Il est simplement un peu plus nerveux sur le Tamron. 

Colorimétrie 

La différence de colorimétrie est également visible. Avec la même balance des blancs et la même dérive de magenta, le Tamron est quand même plus jaune que les deux Sony. Les deux GM n’ont pas non plus exactement la même colorimétrie. Parfois, choisir un objectif c’est aussi choisir une colorimétrie, alors il est important d’avoir ces différences en tête ! 

Bokeh 

Bokeh à 70 mm
Billes de bokeh à 200 mm

À 70 mm f2.8, il n’y a pas énormément de différences. Le nouveau GM II est celui qui a les billes de bokeh les plus rondes, mais il faut vraiment aller chercher loin pour le remarquer. 

Sur les 3, vous avez de belles billes de bokeh avec beaucoup de douceur. 

Proxy-macro 

L’un des défauts du premier 70-200 mm GM, c’était son manque d’efficacité en proxy-macro. Sur la deuxième génération, Sony a vraiment amélioré cette fonctionnalité. 

Proxy-macro Sony 70-200mm 1ère génération
Proxy macro 70-200mm 2ème génération
Rapport de grossissement avec le Tamron 70-180mm

Si vous aimez prendre des détails en photo, c’est un point important à prendre en compte ! Mais attention, c’est le Tamron qui offre le meilleur rapport de grossissement (0,5 x). 

Rafale

Le Tamron est clairement désavantagé face à la vitesse de rafale de ces 2 concurrents. En effet, Sony limite la cadence des marques tierces à 15 i/s maximum, alors que leurs objectifs natifs peuvent suivre 30 i/s. Voici les résultats que j’ai obtenus : 

  • 63 images avec le Tamron 70-180 mm
  • 151 photos avec le Sony GM I 
  • 165 photos avec le Sony GM II 

Le Tamron vous donne 2 fois moins de photos que les deux optiques Sony et il y a très peu de différences entre la première et la deuxième génération Sony. Mais il ne suffit pas d’avoir plein d’images, encore faut-il qu’elles soient nettes : 

  • 60 à 70 % d’images nettes avec le Tamron. Certaines sont vraiment nettes, alors que d’autres sont à côté de la plaque. 
  • 80 % avec le Sony GM I. 
  • 90 % de réussite avec le Sony GM II, le meilleur. 
Le GM II reste en première place, mais le Tamron le suit de près.

Le Sony 70-200 mm nouvelle génération est de loin celui qui a le meilleur autofocus. 

Mode vidéo

En vidéo, les différences se ressentent surtout entre la première et la deuxième génération. Le GM I a du mal à suivre son sujet à 200 mm f2.8, alors que le GM II est une vraie machine de guerre. 

Le Tamron se situe entre les deux, il n’est pas parfait à 180 mm f2.8, mais il est moins pire que le Sony 1ère génération ! 

Focus-breathing 

La première génération a un gros défaut : du focus-breathing absolument énorme. En faisant la mise au point, vous avez l’impression que vous zoomez et c’est pas normal ! 

Sony a réussi à régler ce problème sur le Sony 70-200 mm GM II puisque le focus-breathing est désormais minimal. 

Flare et résistance au contre-jour 

Il y a beaucoup moins de flare sur cette deuxième génération, même si on conserve quand même une légère perte de contraste en contre-jour. 

Distorsion 

Le Tamron est celui qui a le plus de distorsion et le Sony 70-200 mm GM II n’en a quasiment aucune. 

Stabilisation

Sur le Sony 70-200 mm f2.8 GM II, on retrouve 3 modes de stabilisation : 

  • Mode 1 standard.
  • Mode 2 pour des mouvements panoramiques. 
  • Mode 3 pour stabiliser le viseur en plus de stabiliser les photos. 

C’est bien plus confortable quand vous shootez dans des conditions où vous allez beaucoup bouger. 

En comparant la stabilisation, j’ai noté d’énormes écarts entre ces 3 objectifs : 

  • Le Tamron n’est pas stabilisé et il offre que 15 % de photos réussies à 1/20e, c’est vraiment très peu. 
  • Le Sony GM II affiche des résultats un peu décevants, 35 % de taux de réussite à 1/20e et 15 % seulement à 1/15e en mode 1, le mode standard qui est censé donner les meilleurs résultats. 
  • Le Sony GM I est étonnant, puisque j’ai noté 53 % de photos réussies à 1/5e. 

Comme j’étais très étonné de ces résultats, j’ai refait les tests plusieurs fois mais j’ai obtenu les mêmes chiffres à chaque fois. Et ça se confirme aussi en vidéo ! En mode 1, le plan du GM I ne bouge quasiment pas, alors que le GM II bouge presque plus que le Tamron. 

C’est peut-être lié à un problème de firmware ou de compatibilité… Affaire à suivre ! ????

Pour plus d’efficacité, je vous conseille donc d’utiliser le mode 2 ou le mode 3 qui marchent beaucoup mieux que le mode 1. 

Utilisation avec un téléconvertisseur 

Téléconvertisseur 1,4x

Avec un téléconvertisseur 1,4 x, l’autofocus marche assez bien. En revanche, la qualité de la photo est vraiment moyenne sur la première génération du 70-200 mm. Avec le nouveau 70-200 mm, les résultats avec le téléconvertisseur sont plutôt corrects.  

Téléconvertisseur 2x

Je déconseille souvent de mettre un téléconvertisseur 2x, mais les photos du 70-200 mm GM II sont bien plus acceptables qu’avec la première génération. 

Je trouve que ce GM II tolère beaucoup mieux les téléconvertisseurs, et c’est un bel avantage ! Votre 70-200 mm va se transformer en 400 mm f5.6, c’est pas rien ????. 

À retenir sur le test du Sony FE 70-200 mm f2.8 GM II 

Aucun doute à avoir, ce Sony FE 70-200 mm GM II est le meilleur, toutes marques confondues ! Son seul défaut, c’est son prix. ???? 

Sur un Sony A7R ou un Sony A1, il n’y a pas de questions à se poser, c’est l’objectif qui s’impose. La première génération n’était pas capable de tirer partie des performances des capteurs haute résolution, alors que celui-ci peut largement. Avec le Tamron 70-180 mm, vous risquez d’être bridé sur un A7R ou un A1. 

Mais si vous avez un boîtier avec une faible cadence de rafale ou un capteur à plus faible résolution comme le Sony A7 III, le A7C ou le A7 IV, le Tamron fait très bien le boulot. 

Quant au 70-200 mm f2.8 GM I, il n’est plus dans le coup. Dans toutes les situations, je vais lui préférer le Tamron. À la limite, je vous le conseille si vous n’avez pas le budget pour le GM II mais que vous avez un A1 ou un A7R et que vous faites souvent des rafales. Ça vous permettra d’avoir une cadence de rafale de 30 i/s, le seul avantage de ce GM I face au Tamron. 

Quoi qu’il en soit, c’est bien le 70-200 mm GM II qui fait tout mieux que les autres. Alors si vous avez un budget illimité, foncez ! 

Pour soutenir mon travail, n’hésitez pas à acheter vos objectifs sur la boutique IPLN.fr avec mon code créateur « Damien ». Sans ça, ces articles et ces vidéos ne pourraient pas exister, alors un grand merci à vous pour votre soutien et à IPLN pour leur confiance. 

Retrouvez-moi aussi sur Facebook avec la communauté Sony Entraide. ????

Le guide Sony

livre Sony

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Catégories

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les appareils et les objectifs Sony. 

Catégories populaires
Damien Bernal © - Tous droits réservés