Les menus mal rangés, les écrans qui sont illisibles avec des lunettes de soleil, les viseurs qui manquent de définition, la colorimétrie à revoir… Bref, les boîtiers Sony ont toujours eu quelques défauts ! Heureusement, la marque corrige tout ça à chaque nouveau modèle. Avec l’arrivée du A7S III, on peut espérer que la future gamme Sony utilisera toutes les nouvelles technologies présentes sur ce dernier boîtier. Composant après composant, voici tout ce qui vous attend pour les prochains Sony. Du A7 IV au A7R IV en passant par le A9 III, Sony risque de placer la barre très haut !

A7 IV, A7r V et A9 III : la vidéo sur les nouveautés qui vous attendent

Des menus simplifiés

Chez Sony, les menus complexes sont souvent critiqués. Ils n’ont jamais été très clairs avec leurs 40 pages d’options, les onglets caméra 1 et caméra 2, ainsi que le niveau de lecture sur une seule ligne.

Le menu simplifié chez Sony

La marque a tenu compte de tout ça en proposant un nouveau menu sur le Sony A7S III. Désormais, il y a une nouvelle dichotomie d’onglets qui est beaucoup plus logique : prise de vue, exposition, autofocus, retardateur… Chaque option possède son espace dédié. Il y a également deux niveaux de lecture avec une belle arborescence pour trouver plus vite ce qu’on cherche. Avant, tout était sur le même niveau et la logique n’était pas facile à comprendre !

De plus, certaines options sont maintenant regroupées. C’est le cas du menu “entraînement” qui comprend le mode bracketting et l’intervallomètre. Sur les anciens modèles, il fallait aller sur l’autre page pour trouver l’intervallomètre. En bref, c’est maintenant beaucoup plus facile pour s’y retrouver !

Il y a toujours quelques détails à améliorer, notamment l’onglet “affichage de prise de vue” qui devrait se trouver dans les réglages de l’écran et non pas dans l’onglet prise de vue. Et encore, je suis tatillon ! Mais rassurez-vous, vous pouvez enfin oublier les anciens menus Sony.

Enfin, la personnalisation des touches a elle aussi été revue. Avant, il fallait choisir entre “bouton personnalisé 1”, “bouton personnalisé 2”, “bouton personnalisé 3”, etc. Il vous suffit désormais de sélectionner le bouton qui vous intéresse grâce un petit schéma. C’est beaucoup plus intuitif et on s’y retrouve plus facilement ! En plus, lorsque vous voulez attribuer une fonction à un bouton, vous vous retrouvez directement dans les menus. Ça change de la liste de 60 options qu’on avait sur les anciens modèles !

Un écran tactile plus réactif et de meilleure qualité

L’écran du A7 III était déjà tactile, mais il manquait de précision. Cette fois-ci, la sensibilité du tactile a été mise à jour avec le A7S III. Je pensais que c’était le même écran, mais pas du tout ! Le tactile est beaucoup plus fluide. Un autre avantage : l’affichage est bien plus qualitatif. L’écran du A7 III était illisible si je portais des lunettes de soleil polarisées. Sur le A7S III, je n’ai pas eu ce problème !

Un viseur nouvelle génération

Ce A7S III introduit encore une nouvelle génération de viseur, qui peut enfin rivaliser avec les viseurs Canon. En effet, ils sont connus comme étant les meilleurs du marché. C’est d’ailleurs étonnant que le Canon R5 utilise un viseur Sony ! Ça montre bien que Sony maîtrise la technologie des viseurs. Le Sony A7S III n’a plus rien à envier au Canon R5.

Eh oui, le viseur du A7S III possède 9 Mpx, une résolution extrêmement élevée ! Avec une telle résolution, on arrive à profiter des mêmes performances qu’un viseur optique. Que vous soyez en basse luminosité ou en plein jour, tout est parfaitement détaillé.

Le viseur du Sony A7SIII

Ce nouveau viseur est aussi plus gros que l’ancien. Si vous portez des lunettes, c’est beaucoup plus pratique pour voir toutes les informations sur l’écran. C’est vraiment le meilleur viseur que j’ai pu utiliser jusqu’à présent ! J’espère qu’il sera conservé sur les futurs boîtiers Sony.

Une mise à jour de la colorimétrie

La colorimétrie de chez Sony n’a jamais été parfaite, surtout quand on compare avec les résultats qu’on obtient chez Fujifilm ou Canon. Mais c’est de l’histoire ancienne ! Maintenant, Sony rivalise avec la colorimétrie de chez Canon.

Meilleur rendu des couleurs en paysage

A7 III en haut à gauche, A7R IV à droite, A7S III en bas

Entre le Sony A7 III et le A7R IV, on voit déjà une différence. Les tons de verts sont moins flashy, le contraste est plus travaillé et le rendu des couleurs n’est pas le même. Le A7S III va encore plus loin. Cette colorimétrie est pour moi la meilleure. Tout a été amélioré, c’est vraiment celle que je préfère.

Tons de peau plus doux

A7R IV à gauche, A7S III à droite

Sur les anciens modèles Sony, les tons de peau étaient trop prononcés. Ce problème est lui aussi résolu puisque la maîtrise des jaunes est désormais à la hauteur des images Canon.

Un nouveau processeur Bion XR

Ce A7S III inaugure un nouveau processeur environ 4 fois plus rapide que l’ancien. En plus, ils en ont mis 2 ! Sa puissance est donc 8 fois plus élevée que ce qu’on pouvait avoir sur le Sony A9 II ou le A7R IV. Croyez-moi, ce n’est pas rien ! Je rêve de voir arriver cette nouvelle puissance sur les prochains A7R ou A9. Sony a suffisamment de puissance à disposition pour optimiser l’AF, les rafales ou le système de détection des visages. Les futurs appareils photo devraient pouvoir en profiter. J’ai hâte de découvrir tout ça !

Compatibilité avec des cartes SD plus rapides

Les anciennes cartes SD limitaient la capacité de rafale et du buffer. Pour l’anecdote, je me souviens avoir attendu une minute pour que le buffer se vide lorsque je testais le Sigma 85 mm 1.4. À mon avis, on n’aura plus ce souci avec les nouvelles cartes CF Express de type A. En plus, le A7S III dispose d’un emplacement dual pour vous laisser le choix. Si vous n’avez pas envie de passer à ce nouveau format de carte, rien ne vous empêche de conserver l’ancien format. Et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle !

Quels sont les défauts que Sony doit encore corriger ?

Finalement, il ne reste plus beaucoup de défauts. Une des seules choses qui me dérange encore, c’est le capteur qui est trop sensible aux taches. En plus, j’ai été étonné de voir que le A7S III n’avait pas le firmware 2 anti-poussière. Il y est pourtant sur le A9II, mais il n’a malheureusement pas été repris sur le dernier Sony. C’est dommage, parce que ça permet de bien protéger l’écran en fermant l’obturateur. J’espère que cette option fera partie des nouveaux hybrides, d’autant plus que la marque maîtrise cette technologie !

Et voilà, vous savez tout ce qui vous attend avec la future gamme Sony. De belles choses sont à venir, et je suis vraiment pressé d’avoir un nouveau A7 IV ou A7R V dans les mains ! Un grand bravo à Sony. Alors, qu’est-ce que vous pensez de toutes ces améliorations ?