Sorti avec la première génération des Sony A7, cet objectif Sony commence à se faire vieux. Est-ce qu’on le ressent ? Faut-il le prendre s’il est vendu en kit avec le Sony A7 III ? Je vous donne mon avis dans ce test du Sony FE 28-70 f3.5-5.6.

Le test du Sony FE 28-70 f3.5-5.6 en vidéo

 

Les caractéristiques du Sony FE 28-70 f3.5-5.6 OSS

Cet objectif de kit est conçu entièrement en plastique, avec une bague de zoom et une bague de mise au point. Rien de particulier à signaler ! Voici sa fiche technique :

  • Type de monture : Sony E
  • Dimensions : 72,5 x 83 mm
  • Poids : 295 g
  • Ouverture maximale : f/3.5-5.6
  • Ouverture minimum : f/36
  • Rapport de reproduction : 0,19 x
  • Distance de mise au point minimale : 0,3 m à 28 mm et 0,45 m à 70 mm
  • Diamètre du filtre : 55 mm
  • Tropicalisation : oui
  • Stabilisation : oui, technologie SteadyShot
  • Pare-soleil : inclus dans la boîte

Un mot sur la focale de 28 mm

Cette focale a beau être proche d’une focale de 24 mm, il ne faut pas les confondre. La différence entre les deux est nettement perceptible, surtout en photo de paysage. Et lorsque vous utilisez la focale de 70 mm, l’ouverture est réduite à f/5.6. La profondeur de champ est donc relativement importante, ce qui vous empêche de profiter du beau bokeh qu’on peut obtenir sur du plein format. Mais c’est surtout la montée en ISO qui va être problématique.

Des performances limitées pour ce Sony FE 28-70mm f3.5-5.6

Une qualité optique insuffisante

Dès 28 mm, on observe du vignettage. Les coins sont dans l’ombre par rapport au centre, alors même que la scène était suffisamment lumineuse. Et comme on utilise beaucoup la focale de 28 mm en paysage, c’est assez gênant.

De plus, cet objectif manque d’homogénéité. La qualité du piqué est relativement correcte à pleine ouverture, et elle devient même très bonne en fermant un peu l’ouverture. Là où c’est plus compliqué, c’est sur les côtés ou les bords extrêmes. La qualité est vraiment inacceptable, c’est presque flou.

En fermant à f8, l’ouverture classique pour du paysage, les bords s’améliorent légèrement. Malheureusement, c’est encore insuffisant pour pouvoir bien profiter de la résolution offerte par le capteur.

Comme la plupart des objectifs de kit, ce Sony FE 28-70 tolère assez mal les situations difficiles (le soleil en face du capteur par exemple). Dans ce cas-là, le piqué diminue nettement.

En revanche, je n’ai rien à reprocher à l’autofocus. Avec environ 70 % de photos réussies, c’est un très bon ratio !

Un objectif qui monte vite dans les ISO

Son ouverture limitée l’oblige à monter dans les ISO. À 1/100e, on atteint rapidement 1600 ISO, alors même qu’il y avait un bon éclairage naturel. Et comme la montée en ISO dégrade la qualité de l’image, il faut bien faire attention ! C’est un objectif qui est donc surtout dédié à usage extérieur plutôt qu’à des photos en intérieur.

Un bokeh un peu nerveux

Le bokeh n’est pas terrible : il est sensible au phénomène d’onion-ring (des billes de bokeh divisées en différentes couches) et il manque de douceur. Mais encore une fois, c’est un problème assez courant sur un objectif de kit.

Un objectif que je ne vous recommande pas

Je peux difficilement faire plus direct : je vous déconseille ce Sony FE 28-70 mm, aussi bien sur un A7R, un A7 III ou le futur A7 IV. C’est un objectif qui ne rend pas du tout justice à la qualité du capteur de ces boîtiers. Les photos que vous allez obtenir n’auront pas du tout la netteté dont votre hybride est capable. Il vaut mieux investir dans un autre objectif plus qualitatif. Je pense notamment au FE 28-60. Vous pourrez ainsi profiter beaucoup plus des performances de votre appareil photo !

Alors, qu’en pensez-vous ? Si vous l’avez, est-ce que vous en êtes content ?