nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Sony 24-70mm f2.8 GM II : Faut-il craquer ?

test Sony 24-70mm F2.8 GM II

Table des matières

Carte d'identité de l'objectif

Nom : Sony FE 24-70 mm f/2.8 GM II

Diaphragme : 11 lamelles

AF : oui

Stabilisation : non

Construction : 20 éléments répartis en 15 groupes

Étanchéité : oui

Diamètre du filtre : 82mm

Dimensions : 87,8 x 119,9 mm

Poids : 693g

Distance de mise au point min : 0.21m

Agrandissement max : -2.68x

Prix : 2399 €

Avec son nouveau zoom professionnel, Sony signe l’arrivée du 24-70 mm f2.8 le plus léger et le plus compact du marché. Ce Sony FE 24-70mm f2.8 GM II succède au 24-70 mm f2.8 G sorti en 2016. De la construction jusqu’à la conception optique, tout a été revu pour vous offrir un objectif polyvalent et performant. Meilleure homogénéité, diminution du poids et de la taille, amélioration des performances vidéo… Voici le test du Sony 24-70 mm f2.8 GM II

Une conception optique impressionnante 

Pour bien se rendre compte de la performance de Sony, il ne faut pas oublier que le Canon RF 24-70 mm f2.8 pèse tout de même 900 g, et que le Nikon Z 24-70 f2.8 affiche 800 g. Avec ses 695 g, le Sony GM II est le plus léger de sa catégorie ! Il est quasiment digne d’un APS-C (il n’y a que 40 g de différence par rapport au Fujifilm XF 16-55 mm f2.8). 

En plus, sa construction est irréprochable. Sony a pensé à tout : 

  • Bague d’ouverture verrouillable et cliquable en vidéo 
  • Zoom externe 
  • 2 boutons programmables 
  • Switch AF/MF 
  • Switch pour gérer la résistance de la bague de zoom (souple ou plus dure) 
  • Pare-soleil avec petite trappe afin de tourner les filtres 

Tout y est ! On voit bien que Sony souhaite en faire un objectif dédié aussi bien à la photo qu’à la vidéo. 

24-70 mm, une focale polyvalente

Un objectif 24-70 mm, c’est la base ! Vous pouvez tout faire, du paysage grand-angle jusqu’au portrait à 70 mm f2.8 en passant par la vidéo. C’est d’ailleurs tout le challenge de ce genre d’objectif : être aussi performant en photo qu’en vidéo. En plus de tout ça, il faut aussi un autofocus capable de suivre dans toutes les situations… Gros challenge à relever ! 

Test des performances optiques du Sony 24-70mm f2.8 GM II

Sans surprise, Sony relève haut la main le challenge. Ce zoom est une petite merveille ! 

Pour vous faire votre propre avis sur la qualité optique, voici un pack de RAW à télécharger

Piqué 

24 mm f/2.8, au centre
24 mm f/2.8, sur les côtés
24mm f2.8, sur les extrêmes

Face à l’ancienne génération, ce Sony 24-70 mm f2.8 GM II fait tout mieux ! Rendu colorimétrique, contraste et micro-contraste, piqué, homogénéité… L’écart entre les deux générations est flagrant. 

Même en fermant l’ouverture à f8, la différence reste bien présente. Le piqué était présent sur l’ancienne génération, mais ce nouveau GM II offre plus de micro-contraste et de détails : c’est sublime ! Le premier 24-70 f2.8 n’arrivait pas non plus à être si homogène. 

À 24 mm, le nouveau Sony 24-70 mm f2.8 GM II est bien plus performant que la première génération. C’est même ce qui se fait de mieux sur le marché ! 

En passant à 35 mm et 50 mm, j’en suis arrivé aux mêmes conclusions : le GM II est clairement en tête. Il n’y a qu’à 70 mm f2.8 que le piqué au centre reste équivalent, mais dès que vous allez sur les bords de l’image, le GM II écrase l’ancienne génération. 

Bref, difficile de faire mieux en termes de piqué. C’est une réussite à tous les niveaux. L’ancienne génération commençait à accuser pas mal de retard et Sony a bien rattrapé le coup ! 

Taux de grossissement 

Le rapport de grossissement a également été amélioré. Il est passé à 0,32 x contre 0,24 x sur la première génération. Pour un objectif à tout faire, c’est clairement un gros avantage de pouvoir autant se rapprocher de son sujet ! Sur des plantes ou des insectes, ça fait la différence. 

Et quand on regarde le piqué atteint dès le rapport de grossissement maximal, on se rend compte qu’il est bien plus présent qu’auparavant. Encore un point d’amélioration !

Bokeh 

Au niveau du bokeh, il n’y a pas de grande différence par rapport à la première génération, si ce n’est l’onion-ring qui a légèrement diminué. Pour le reste, on est sur un très joli bokeh, avec des billes bien rondes. 

Autofocus

J’ai testé l’autofocus sur le Sony A1, et les résultats sont bluffants ! Sur une séquence avec ma chienne, je n’ai pas eu UNE SEULE photo floue. C’est une vraie machine de guerre ! 🔥 Il arrive à tenir les 30 i/s du Sony A1 et à délivrer un piqué toujours aussi exceptionnel. Chapeau ! 

Mode vidéo

Est-il aussi parfait en vidéo qu’en photo ? Eh bien oui ! 

  • L’autofocus suit sa cible de A à Z (testé à 120 i/s) ; 
  • Pas de focus-breathing + compatibilité avec la nouvelle option Sony qui supprime totalement le focus-breathing ; 
  • Objectif parfocale (mise au point conservée pendant le changement de focale) ; 
  • Bague de zoom linéaire. 

Bref, cet objectif vous ouvre un champ des possibilités assez dingue, avec un AF dont on n’arrive pas à trouver les limites. Vous allez même pouvoir faire des effets vertigo très facilement. De quoi bien s’amuser ! 

Aucun parti pris en photo ou en vidéo, c’est un objectif qui répondra à toutes vos attentes, peu importe ce que vous avez envie d’en faire ! 

Défauts optiques du Sony 24-70mm f2.8 GM II

Vignettage

Le niveau de vignettage est minimal. Vous pouvez en trouver un peu à pleine ouverture, mais c’est pas gênant du tout. 

Aberrations chromatiques 

J’ai eu du mal à trouver des aberrations chromatiques, sauf dans certains cas très particuliers où j’ai effectivement réussi à les voir. 

Zoom à 1000 % pour les voir 

Mais quand j’ai comparé avec l’ancienne génération ou même au Sigma 24-70 mm f2.8, c’est celui qui avait le meilleur taux d’aberrations chromatiques. Pour moi, c’est donc très bien contrôlé. 

Flare 

Le flare est souvent plus compliqué à gérer sur des objectifs 24-70 mm f2.8. J’ai jamais vu une gestion parfaite. C’était plutôt moyen sur la première génération et sur le Sigma 24-70 mm, et c’est toujours un peu moyen sur ce GM II. Ne vous attendez pas à une évolution par rapport à la première génération. 

Sur un timelapse à f/11 face au soleil, je n’ai pas eu de flare, mais j’en ai eu assez facilement avec mes tests habituels. Rien d’étonnant par rapport à tous les 24-70 mm que je connais, y compris le Canon RF 24-70. 

Distorsion 

La distorsion est elle aussi très classique pour un 24-70 mm : 

  • En barillets à 24 mm 
  • En coussinets à 35mm, 50 mm et 70mm. 

L’avantage, c’est qu’elle est très facile à corriger. 

Pour aller plus loin : voici le comparatif avec le Sigma 24-70 mm f2.8. Vous allez voir, le Sony reste le meilleur sur le marché, toutes marques confondues ! 

En conclusion

Que ce soit en photo ou en vidéo, cet objectif est une pure réussite. Par rapport à ses concurrents, c’est le plus complet : il est plus compact, plus léger et moins cher ! Sony a réussi à mettre un nombre incalculable d’options et de boutons, c’est bluffant.

9/10

  • Piqué incroyable
  • Excellente qualité optique
  • Autofocus impossible à piéger
  • Prix correct au vu des performances
  • Gestion du flare
  • Absence de stabilisation

Le guide Sony

livre Sony

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Catégories

Partager
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les appareils et les objectifs Sony. 

Catégories populaires
Damien Bernal © - Tous droits réservés