nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Sigma 20mm f2 DG DN : Le meilleur ultra grand angle pour Sony ?

test Sigma 20mm F2 DG DN

Table des matières

La Série I de Sigma s’agrandit avec le nouveau 20 mm f2 DG DN. Cette nouvelle focale fixe ultra grand-angle est plus que prometteuse : prix accessible, compacité, excellentes finitions, performances optiques supérieures… De quoi vous régaler en photographie de paysage ou en astrophotographie ! Pour en savoir plus, découvrez dès maintenant le test complet du Sigma 20mm f2.

Les caractéristiques du Sigma 20mm f2 DG DN 

Fiche technique 

  • Type de monture : Sony FE, monture L 
  • Dimensions : 70 x 72,4 mm (diamètre x longueur) 
  • Poids : 370 g
  • Diaphragme : 9 lamelles 
  • Ouverture maximale : f/2
  • Ouverture minimale : f/22
  • Construction optique : 13 éléments répartis en 11 groupes 
  • Rapport de reproduction : 0,14 x 
  • Distance de mise au point minimale : 0,22 m 
  • Diamètre du filtre : 62 mm 
  • Tropicalisation : oui 
  • Stabilisation : non 
  • Pare-soleil : en métal, inclus dans la boîte
  • Prix : 699 €  

Construction

Comme toujours avec la I-Series, on est sur des objectifs aux finitions parfaites. Esthétiquement, c’est une petite merveille ! ???? 

Tout est en métal, y compris les bagues ou le pare-soleil. Sans parler de ce bouchon magnétique qui offre un look unique. Un vrai travail d’orfèvre de la part de Sigma. 

L’intérêt d’une focale de 20 mm 

La focale de 20 mm est intéressante quand vous avez l’habitude de shooter avec le Sigma 28-70 mm f2.8 mais que l’ultra grand-angle vous manque. Si vous n’avez pas envie de vous encombrer (surtout avec ce Sigma qui pèse juste 370 g !), un objectif 20mm est idéal. 

Bref, c’est un excellent complément au 28-70 mm ou au 16-24 mm pour les photographes ayant besoin d’une focale ultra grand-angle.  

Test sur le terrain du Sigma 20 mm f2 

Sigma m’a permis de tester cette focale fixe pendant plusieurs semaines (un grand merci à eux au passage !). J’ai pu m’en servir pendant plein de sorties et les photos sont juste sublimes ! Avant d’attaquer les choses sérieuses, en voici quelques-unes pour vous donner un aperçu. 

Et pour découvrir les coulisses de mes tests, rendez-vous sur mon compte Instagram si vous n’y êtes pas déjà ! ????

Piqué 

Sur le terrain, une fois que la distorsion et le vignettage sont corrigés, le piqué est au rendez-vous dès la pleine ouverture. Que ce soit au centre de l’image ou au fond, il y a du détail absolument partout (et pourtant je suis sur un capteur de 50 Mpx !). 

Piqué au centre
Piqué sur les côtés

Sur les côtés à pleine ouverture, le piqué est plutôt moyen. Sur un objectif fait pour du paysage, ce n’est pas vraiment gênant.

Il s’améliore en fermant à f4, et à f5.6, vous avez un résultat bien homogène. Selon moi, ça ne sert pas à grand-chose d’avoir une homogénéité parfaite à f2. Dans tous les comparatifs et les tests que je fais, je suis toujours à f5.6 en photo de paysage. Alors tant qu’il est performant à f5.6, ça me va ! Je n’ai pas besoin qu’il soit homogène à pleine ouverture. 

Macro

Ce Sigma possède une mini capacité macro grâce à sa mise au point dès 22 cm. Le piqué est très bon, mais l’arrière-plan semble un peu agressif. Sur d’autres objectifs macro, l’arrière-plan est plus doux. Mais encore une fois, je ne pense pas que ça soit son usage de prédilection… 

Bokeh 

Pour le bokeh, c’est la même chose : je l’ai testé, mais je ne pense pas que ce soit un effet particulièrement attendu avec une focale fixe de 20 mm f2. 

Quoi qu’il en soit, les billes de bokeh sont bien rondes et il n’y a pas d’onion-ring. J’ai vu quelques formes d’œil de chat sur les côtés, mais globalement, ça fait bien le job ! 

Autofocus 

Même débat que pour le bokeh, on reste sur une optique dédiée au paysage. L’autofocus est donc loin d’être la priorité ! 

Je l’ai quand même testé pour vous donner un ordre d’idée. Résultats ? Rien à signaler, tout fonctionne ! La mise au point est silencieuse, pas de mouvement de pompage, et la cible est bien suivie. 

Par contre, c’est un objectif sensible au focus-breathing (impression de zoom quand vous faites la mise au point). Si vous avez quelqu’un qui se rapproche et que vous êtes en train de faire le focus sur un objet, les côtés vont un peu bouger. Rien de dramatique, mais il faut le savoir !

Défauts optiques  

Flare 

En contre-jour, ce Sigma 20mm f2 peut présenter un peu de flare. C’est relativement bien maîtrisé, mais le Sony 20 mm f1.8 fait un peu mieux sur ce point. J’ai fait plusieurs tests en faisant varier l’ouverture et les reflets internes de la lentille étaient bien visibles. 

Aberrations chromatiques

Il se comporte plutôt bien face aux aberrations chromatiques. J’ai pris une photo avec 4 ultra grand-angle différents, et c’est celui qui s’en sort le mieux. Vous pouvez bien sûr en trouver quelques-unes, mais elles se corrigent sans difficulté. 

Distorsion 

La distorsion est présente, mais vous pouvez la corriger en un clic sur Lightroom ou Capture One. 

Vignettage 

Le vignettage est aussi très présent, même s’il disparait complètement à partir de f4. Vous pouvez de toute façon le corriger rapidement grâce aux profils Lightroom et Capture One qui font ça tout seul à l’intérieur de l’appareil depuis les JPEG. 

Sunstar 

Ce Sigma est évidemment capable de faire un magnifique soleil en étoile. Et tant mieux, parce que c’est le genre de caractéristiques qu’on attend avec ce genre de focale ! 


Que vaut le Sigma 20mm f2 en astrophotographie ? 

Avec ce Sigma 20 mm f2, la marque japonaise a fait en sorte de rendre cet objectif performant en astrophotographie. Et sur le terrain, ça se voit ! 

Il faut effectivement commencer par enlever le vignettage, mais une fois que c’est fait, vous vous retrouvez avec de jolies étoiles. Pas de forme de croix ni de coma, le résultat est très propre  ! 

Il y a quelques petites aberrations chromatiques (impression d’explosion d’étoiles), mais rien de dramatique. 

Même en regardant sur les côtés, l’endroit le plus dur pour les objectifs d’astrophotographie, les étoiles restent bien nettes. Sans vous spoiler le comparatif avec le Sony 20mm f1.8, il fait vraiment mieux que lui en astro ????

On voit que Sigma a travaillé dur pour plaire aux astrophotographes, ça fait plaisir ! 

Mon avis sur le Sigma 20mm f2 DG DN 

Encore une réussite pour Sigma, je vous recommande les yeux fermés ce 20 mm f2. Il sera parfait en complément d’un Sigma 28-70 mm f2.8. 

  • Excellente homogénéité en paysage quand vous fermez l’ouverture. 
  • Poids plume dans le sac (370 g).
  • Beau rendu des étoiles au centre et sur les côtés. 
  • Possibilité de mettre un filtre pour des pauses longues, pratique sur un ultra grand-angle.
  • Prix de 699 € plus qu’avantageux.  

Je valide !

Vous allez craquer ? N’hésitez pas à passer par la boutique IPLN pour soutenir mon travail. 

Retrouvez-moi aussi sur Facebook, dans le groupe Sony Entraide. Au programme : des astuces, des actus Sony, de l’entraide et de la bonne humeur ! 

Le guide Sony

livre Sony

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Catégories

Partager
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les appareils et les objectifs Sony. 

Catégories populaires
Damien Bernal © - Tous droits réservés