Choisir un objectif 85mm 1.4 pour monture Sony n’est jamais évident. Ils sont très nombreux : le Sony en gamme GM, le Samyang 85 f1.4 AF et le nouveau Sigma 85 mm 1.4 DG DN ART, et bien d’autres encore ! Compatibles avec tous les hybrides Sony (A7III, AR7 IV et les APS-C A6000) toutes ces optiques seront parfaites pour du portrait. Mais comment choisir entre ces trois objectifs ? Qui est le meilleur ? La réponse dans ce comparatif des 85mm chez Sony ! 

Comparatif Sigma 85 1.4 ART vs Sony 85 1.4 GM vs Samyang 85 1.4 AF  en vidéo

Présentation des trois objectifs qui s’affrontent : Sony vs Sigma vs Samyang

Voici les trois objectifs qui s’affrontent durant ce comparatif : 

  • Le Sony FE 85mm f1.4 GM, une optique haut de gamme de chez Sony ;
  • Le Samyang 85mm f1.4 AF, sorti il y a un an et vendu à un prix compétitif ;
  • Le Sigma 85mm f1.4 ART, le petit nouveau qui va changer la donne. 

La différence de gabarit est nettement perceptible. Le Sony est le plus gros et le plus lourd avec ses 820 grammes, alors que le Samyang n’en fait que 568 grammes. Le Sigma se situe entre les deux puisqu’il se paye le luxe d’être plus petit et plus léger (625 grammes). Dans le sac, ça peut faire la différence ! 

Ils sont tous les trois compatibles avec des filtres de 77 mm de diamètre. La distance de mise au point est la même sur le Sigma et le Sony : 85 cm. Il n’y a que sur le Samyang qu’elle est de 90 cm. 

Quant à la construction et au design, c’est le Samyang qui est en retrait par rapport aux autres. Sa conception est beaucoup plus basique. En effet, il n’a aucun bouton, contrairement au Sigma et au Sony qui ont tout ce qu’il faut (bague d’ouverture et de mise au point, bouton personnalisable, débrayage de l’AF et bouton clickless). 

Comparatif 85 1.4 en monture Sony : quel objectif est le plus performant ? 

Pour ce comparatif, j’ai décidé d’utiliser le masque de mise au point offert par le logiciel Capture One. C’est ce qui va me permettre d’être beaucoup plus précis et objectif sur les résultats obtenus. 

Un meilleur piqué sur le Sigma 

Le Sigma à gauche, le Sony à droite, le Samyang en bas

Les parties vertes correspondent aux points de netteté. On voit bien que c’est le Sony qui a beaucoup moins de vert que les autres. 

Le Sigma à gauche, le Sony à droite, le Samyang en bas

En zoomant, le résultat est assez flagrant : c’est le Sony qui est le moins contrasté. Le Sigma propose le meilleur résultat, et le Samyang dispose d’un peu moins de contraste et de piqué. Mais il se défend plutôt bien ! 

À f1.4, si vous décidez d’excentrer votre sujet, vous obtiendrez les mêmes résultats. Le Sony reste en retrait, le Sigma profite du meilleur piqué, et le Samyang n’est pas loin derrière lui. 

À f2

À f2

En fermant à f2, les résultats sont plus homogènes entre les 3 objectifs. Grâce au masque de mise au point, on voit que la netteté s’est améliorée. Le contraste et le piqué sont similaires, les mégapixels du A7R IV sont remplis : que demander de plus ? 

Avec une ouverture de f5.6 ou de f8 (pour du paysage par exemple), les performances seront également équivalentes sur le Sony, le Sigma et le Samyang. Ils délivrent le même piqué et le rendu des couleurs est excellent. 

Finalement, les différences se ressentent surtout à pleine ouverture. C’est à f1.4 que le Sigma est nettement devant par rapport aux autres. 

Un bokeh similaire sur le Sigma et le Samyang 

Les billes de bokeh du Sigma sont parfaites. Celles du Samyang sont plus hexagonales et subissent quelques aberrations chromatiques qui tirent sur le vert. On retrouve ces mêmes aberrations sur le Sony. Pour le rendu des couleurs, c’est le Sony 85mm 1.4 GM qui a le bokeh le plus doux. Le plus lumineux, c’est le Samyang. Cette fois-ci, le Sigma n’est pas devant et se situe entre les deux. 

Un système autofocus un peu en retrait sur le Samyang 

Pour évaluer l’autofocus, j’ai refait la même scène 3 fois avec chacun des objectifs (mon fils qui trottine vers moi puis qui avance et qui recule). Armé du Sony A9, j’ai lancé une rafale puis j’ai calculé un pourcentage de photos réussies grâce au masque de mise au point. 

Résultats ? Je n’ai pas réussi à départager le Sony et le Sigma. Ils ont obtenu tous les deux le même pourcentage, soit 89 % de photos excellentes. Avec le Samyang, le taux de réussite est beaucoup plus faible : 65 %. Sur les 35 % de photos ratées, la moitié était à jeter, et avec l’autre moitié, les photos étaient légèrement floues. C’est un objectif qui hésite beaucoup plus et avec lequel vous aurez un peu de pompage. 

Le vainqueur du comparatif : le Sigma 85mm f1.4 ART

Ces trois objectifs ne sont pas exactement dans la même catégorie. Le Sigma et le Sony sont des optiques haut de gamme, alors que le Samyang se situe plutôt dans le milieu de gamme. Votre choix va donc dépendre de votre budget et de vos attentes. 

Entre le Sony et le Sigma, je ne peux que vous conseiller le Sigma 85 1.4 DG DN ART. Presque deux fois moins cher que le Sony 85mm GM, il propose les mêmes performances, voire mieux ! Je ne vois aucune raison de prendre le Sony, surtout vendu à 2 000 € alors que le Sigma sera disponible aux alentours des 1 099 €. La seule chose que le Sony fait mieux, c’est le bokeh qui est légèrement plus doux. Mais ce n’est pas vraiment suffisant pour justifier cet écart de prix ! 

Pour autant, n’oubliez pas le Samyang ! Même s’il n’est pas dans la même catégorie, les performances qu’il propose sont très élevées au vu de son prix de vente (seulement 599 €). Son piqué est superbe, il n’y a que l’AF qui est un peu plus lent. Les billes de bokeh seront également moins rondes. Quoi qu’il en soit, cela reste une très bonne solution pour les petits budgets ! Malgré tout, la solution haut de gamme que je recommande sans hésitation c’est le Sigma 85mm f1.4 ART. 

Alors, lequel vous fait envie ?
N’oubliez pas de vous inscrire ici pour suivre l’actualité Sony qui s’annonce intéressante dans les mois à venir ! Vous pouvez aussi nous rejoindre sur le groupe Facebook Sony Entraide.