Sigma vient de sortir un nouvel objectif en monture Sony : le 90 mm f2.8 DG DN. Sa taille pourrait laisser croire qu’il s’agit d’un objectif pour boîtier APS-C, mais pas du tout ! C’est bien une optique dédiée au plein format. Est-ce que des compromis ont été faits ? La montée en ISO est-elle bien gérée ? Que vaut le bokeh avec une ouverture f/2.8 ? Je réponds à toutes vos questions dans ce test. 

Les caractéristiques du Sigma 90 mm f2.8 DG DN

Focus sur la fiche technique de ce Sigma 90mm f2.8 : 

  • Type de monture : monture E (Sony) et monture L (Sigma, Panasonic, Leica) 
  • Dimensions : 64 x 59 mm (diamètre x longueur) 
  • Poids : 295 g
  • Ouverture maximale : f/2.8
  • Ouverture minimale : f/22 
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Construction optique : 11 éléments répartis en 10 groupes 
  • Rapport de reproduction : 1:5 
  • Distance de mise au point minimale : 50 cm
  • Diamètre du filtre : 55 mm 
  • Tropicalisation : non 
  • Stabilisation : non 
  • Pare-soleil : en métal, inclus dans la boîte 
  • Compatibilité téléconvertisseurs : non
  • Prix : 619 € 

En plus de tout ça, son design est absolument magnifique. Il appartient en effet à la gamme I-Series de chez Sigma, celle qui se distingue par sa construction 100 % métallique (y compris le pare-soleil). Et surtout, son bouchon magnétique lui donne un look vraiment sympa ! Si vous n’aimez pas, un bouchon en plastique est également inclus dans la boîte. 

La montée en ISO de ce Sigma 90mm f2.8 est-elle suffisante en intérieur ? 

En intérieur avec 90mm et une ouverture à f2.8, on peut se demander jusqu’où vont monter les ISO. J’ai testé pour vous, et voici les résultats obtenus sur les photos suivantes : ISO 1250 et vitesse de 1/25e. Sur un capteur moderne, c’est parfaitement acceptable ! 

Vous pouvez être rassuré, c’est donc largement suffisant en intérieur. 

Sigma 90mm f2.8 ou Sigma 65mm f2 ? 

Dans la gamme I-Series, Sigma propose aussi le 65 mm f2. Malheureusement, je n’ai pas réussi à me le procurer pour vous faire un comparatif. Mais sachez que ce sont deux solutions équivalentes : même taille, même prix et mêmes performances. Ma préférence va probablement au 90mm f2, malgré son ouverture plus petite. 

Test des performances optiques 

Avant tout, je voulais dire un grand merci à Sigma pour la confiance qu’ils m’accordent ! Ils m’ont prêté l’objectif pendant plusieurs semaines pour que je puisse vous faire un vrai retour d’expérience. Alors c’est parti ! 🚀

Qualité du piqué

En zoomant dans l’image, l’excellente définition du piqué saute aux yeux. La plupart des photos sont prises à f/2.8 sur un Sony A1 de 50 Mpx : je n’ai rien à dire, c’est juste magnifique ! 

Et maintenant, vérifions tout ça sur les photos de mire. 

La conclusion est la même : le piqué est très bon dès la pleine ouverture. En fermant d’un stop, il y a un léger gain, mais rien de significatif. 

Pour l’homogénéité, ce n’est pas ce qu’on va rechercher en priorité sur un 90mm f2.8, mais elle est plus que correcte sur cet objectif. Dès f/8, vous avez une belle homogénéité (sans qu’elle soit exceptionnelle non plus). Mais sur un objectif qui n’est pas dédié à de la photo de paysage, ça n’a pas vraiment d’importance ! 

Bokeh

Une autre question qui revient souvent, c’est si le bokeh est suffisant à f/2.8. Eh bien oui, sur un 90mm en plein format, le bokeh est intense avec une belle séparation des plans ! Tout l’arrière-plan est bien flou, même en étant à 2 mètres seulement.

 

Les billes de bokeh sont classiques. Certaines lumières bavent parfois un peu : au lieu d’avoir un point net, il y a une légère ombre autour de la lumière. Au centre, les billes sont bien rondes, mais elles se transforment rapidement en œil-de-chat. Rien d’anormal, c’est certainement dû à la construction de l’objectif. Il est petit pour un objectif plein format, et ça fait partie des compromis à accepter ! 

Autofocus 

J’ai testé la réactivité de l’autofocus sur plusieurs séries, dont certaines qui le mettent bien à l’épreuve (mon fils en train de sauter dans la piscine par exemple). Sur ce type de scène, j’ai obtenu environ 70 à 80 % de taux de réussite. Mais sur d’autres scènes, j’ai parfois eu un peu moins ! 

Autofocus qui arrive à suivre, même en conditions extrêmes.

Globalement, l’autofocus fait très bien son job ! Mais sur un Sony A1, c’est normal d’atteindre ses limites. 

Mode vidéo

Si vous cherchez un objectif vidéo, il fera parfaitement l’affaire ! Il y a très peu de focus-breathing (le cadre ne bouge pas lorsque vous changez la mise au point), et presque aucun pompage de l’AF. En plus, l’objectif est 100 % silencieux, donc c’est l’idéal pour filmer. Si votre boîtier est capable de délivrer ces résultats, l’objectif va suivre sans aucun problème !  

Défauts optiques

Vignettage 

 

Il y a un peu de vignettage sur cet objectif, mais ce n’est pas vraiment dérangeant. Sur de la photo de portrait, c’est même un effet qu’on va rajouter en post-traitement. En revanche, il disparaît complètement à partir de f/5.6. 

Flare

Je n’ai pas du tout été gêné par du flare pendant mon test. Il a vraiment fallu que je le torture pour réussir à en trouver (en me mettant pile face au soleil par exemple). 

Aberrations chromatiques 

Zoom à 800 % pour voir les aberrations chromatiques

Elles sont plutôt bien gérées, mais sans être complètement absentes non plus. Si vous zoomez dans l’image, vous allez en trouver quelques-unes. En étant dans les pires conditions, il y en aura, mais sinon, c’est difficile d’en avoir ! 

Distorsion 

On remarque une légère distorsion en coussinets, mais il n’y a pas vraiment de problème de ce côté-là. 

Mon avis sur ce Sigma 90mm f2.8 DG DN 

C’est un objectif que j’ai adoré ! Grâce à sa petite taille, il est parfait pour les vacances si vous voulez partir léger sans prendre de sac photo. Il se range n’importe où, y compris dans une poche. Et rien que ça, c’est très pratique. 

Son ouverture de f/2.8 offre une belle séparation des plans avec un bokeh profond, la qualité optique est présente, la montée en ISO convient même en intérieur… Bref, il a tout ce qu’il faut. Et que dire de son bouchon magnétique ! Un vrai plus. 💥 Sigma nous signe encore une super réalisation, bravo ! 

Alors, il vous tente ? Si vous craquez, n’hésitez pas à passer par la boutique IPLN. Avec mon code créateur « Damien », vous soutenez mon travail et c’est grâce à ça que je peux continuer à vous tester du matériel. Je vous laisse un petit lien affilié juste ici. 

Et pour les actus et conseils de l’univers Sony, c’est sur le groupe d’entraide Facebook que ça se passe. 👊