Le constructeur sud-coréen Samyang vient tout juste de sortir un nouvel objectif en monture E pour les hybrides Sony : le grand-angle AF 24mm f1.8 FE. Cette focale fixe lumineuse et compacte s’adresse en particulier aux amateurs d’astrophotographie et de paysage. Mais est-ce que les performances optiques sont au rendez-vous ? Que vaut la nouvelle fonctionnalité de mise au point à l’infini ? Toutes les réponses à vos questions dans ce test du Samyang AF 24mm f1.8. 

 

Les caractéristiques du Samyang AF 24mm f1.8 

Fiche technique 

  • Type de monture : Sony E
  • Dimensions : 51 x 71 mm (diamètre x longueur)
  • Poids : 213 g 
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Construction optique : 11 éléments répartis en 8 groupes 
  • Rapport de reproduction : 0,21 x 
  • Distance de mise au point minimale : 0,19 m 
  • Diamètre du filtre : 58 mm 
  • Tropicalisation : oui
  • Stabilisation : non 
  • Pare-soleil : inclus dans la boîte
  • Prix : 489 € 

Construction 

Au niveau de la construction, cet objectif est relativement classique. Il n’y a qu’une seule bague de mise au point avec 2 modes : 

  • Mode 1 : bague de mise au point habituelle 
  • Mode 2 : la bague de mise au point devient une bague d’ouverture non crantée et clickless en vidéo (il n’y a donc aucun bruit pour changer l’ouverture, très pratique en mode vidéo !) 

Enfin, il comprend également un bouton personnalisable sur lequel vous allez pouvoir attribuer n’importe quelle fonction. Et la particularité de ce bouton, c’est que c’est aussi celui qui vous permet de réaliser la mise au point à l’infini. On en parle plus en détail juste après ! 

La grande innovation du Samyang AF 24mm f1.8 : sa mise au point à l’infini 

Cet objectif a l’avantage de vous proposer un mode qui va automatiser la mise au point à l’infini. Et ça, c’est très pratique en astrophotographie ! En accompagnant mes stagiaires en stage photo pour la voie lactée ou la lune, j’ai remarqué que ce qui posait le plus problème, c’était de réussir à faire une mise au point à l’infini de nuit. C’est vrai que ce n’est pas évident, il faut un peu d’expérience. 

Mais avec ce Samyang, vous allez pouvoir l’activer juste en appuyant sur le bouton situé à l’avant de l’objectif. Une diode verte va ensuite s’allumer pour vous confirmer que la mise au point à l’infini est bien faite. Et dès que vous touchez quelque chose ou que vous faites bouger la mise au point, cette diode devient rouge. 

Une belle innovation qui vous évite de faire vous-même la mise au point à l’info. Parfait pour les débutants ! 

Les performances optiques de cette focale fixe Samyang 

L’autre force de cet objectif, c’est son petit prix (489 €). C’est ce qui en fait une solution plutôt économique pour s’équiper en monture Sony, mais encore faut-il que les performances soient au rendez-vous. Vérifions ça ! 

Piqué 

Qualité du piqué au centre

En zoomant au centre, on s’aperçoit que le piqué est excellent dès la pleine ouverture. Si vous fermez l’ouverture, l’amélioration reste faible. La meilleure des ouvertures, c’est probablement f/4. Mais sur un capteur haute résolution de 50 Mpx, c’est déjà une superbe performance d’obtenir ce piqué dès f1.8. 

Qualité du piqué sur les côtés

Les côtés sont également qualitatifs. Alors évidemment, il faudra fermer à f5.6 pour avoir une homogénéité parfaite. 

En bref, le niveau de piqué correspond à ce qu’on trouve habituellement sur des objectifs similaires. À pleine ouverture, le centre est excellent et il faut fermer à f5.6 pour avoir une belle homogénéité (y compris sur un capteur de 61 Mpx, donc c’est une très bonne surprise !).  

Autofocus 

La mise au point est au bon endroit, même sur mon chien qui court vers moi.

Rien à dire concernant l’autofocus, c’est une réussite. Je l’ai testé avec le Sony A1 et je n’ai rien à lui reprocher : la mise au point est rapide et précise. 

Bokeh 

Attention, il ne s’agit pas d’un objectif dont le but est d’avoir un beau flou d’arrière-plan. Ce n’est pas son principal atout, mais il se débrouille plutôt bien malgré tout ! 

Défauts optiques 

Ce Samyang AF 24mm f1.8 est sensible à plusieurs défauts optiques : 

  • Vignettage : assez présent dès la grande ouverture, il faut fermer à f2.8 pour qu’il disparaisse complètement. 
  • Distorsion : en barillet, mais facile à corriger et le niveau reste acceptable. 
  • Aberrations chromatiques : elles peuvent être très visibles si vous zoomez sur des photos prises à f1.8, mais elles sont moins prononcées à f5.6. 

En revanche, il gère très bien les problèmes de flare. J’ai eu beau chercher, je n’en ai jamais trouvé (même dans des conditions difficiles face au soleil). J’avais bien évidemment un pare-soleil. 

Aberrations chromatiques à f1.8 à gauche, et à f5.6 à droite

Sunstar 

 

J’ai été agréablement surpris par la qualité du sunstar ! À partir de f/16, le soleil en étoile est magnifique. 

Focus-breathing

Aucun problème à vous faire de ce côté-là, il n’y a pas de focus-breathing. J’ai eu beau passer de la position infinie à la position minimale, je n’ai rien vu. Un très bon argument pour les vidéastes ! 

Quelles sont ses qualités en astrophotographie ? 

Avec le problème des aberrations chromatiques dès f1.8, on a déjà un début de réponse. En effet, c’est un objectif qui convient bien pour de l’astrophoto, mais il faut être conscient de ses faiblesses. Quand vous zoomez sur les étoiles, vous allez retrouver un peu de coma, d’aberrations chromatiques, un halo bleu et de l’astigmatisme (les étoiles qui s’étirent sur les côtés). Et ce problème, vous l’avez dès le centre de l’image où normalement les étoiles sont bien mieux rendues. Sur les bords extrêmes de la photo, tous ces phénomènes sont liés. 

Alors bien sûr, ça n’en fait pas un mauvais objectif pour de l’astrophotographie, bien au contraire ! Disons que j’imaginais un peu mieux pour un objectif vendu en priorité pour de l’astro. Mais si vous n’êtes pas trop pointilleux et que vous débutez, il conviendra très bien. 

Résumé du test du Samyang AF 24mm f1.8 

Pour faire simple, je suis comblé par les performances optiques de cet objectif. Son petit plus, c’est bien évidemment sa mise au point à l’infini. Ça va grandement vous simplifier la vie !

Si vous voulez faire de l’astrophographie en monture Sony, c’est une excellente solution. Il ne faudra juste pas vous attendre au meilleur rendu des étoiles au monde, mais il faut vraiment avoir l’œil et zoomer à 400 % pour voir tous les défauts que j’ai pu évoquer plus haut. Pour un objectif vendu à 489 €, c’est une vraie réussite. Difficile de lui en demander plus !

Alors, que pensez-vous de ce Samyang 24mm f1.8 ? Donnez-moi votre avis en commentaire 😉